France Sport

SportHebdo : comme des moutons de Panurge*

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Une grille qui ne résiste pas à la folie du foot, des polémiques olympiques attendues, un PSG qu’on porte aux nues, un match en blanc contre les Blacks et, bien sûr, les bons mots, c’est l’actualité sportive vue au-delà du simple résultat…

Parqués. On appelle çà un… parcage ! Vous connaissez la définition du Larousse ? Parcage : action de parquer des animaux ou des hommes comme des animaux… A Amiens, ce sont bien des hommes (et, même des enfants) qu’on a entassés dans une tribune. Celle réservée aux supporteurs de l’équipe visiteuse, à savoir Lille. Comme dans tous les stades de foot de France. Dans un enclos, de moutons par exemple, la scène est classique : lorsque le fermier vient leur distribuer à manger, tous se ruent sur la mangeoire. Samedi soir, ce n’est pas à manger (quoique…) qu’on a donné aux supporteurs, c’est un but et tous se sont précipités vers la grille  de l’enclos pour s’en délecter. Ruée folle et ‘’panurgique’’ vers l’auteur du but qu’on aurait presque voulu toucher  comme un objet de culte et qui exacerba cette dérisoire idolâtre en venant chercher la reconnaissance de ses disciples. Et comment voulez qu’une barrière résiste à un tel déferlement. Bien évidemment, on va chercher des responsables, s’affronter par polémiques interposées, que la barrière ceci, que le stade cela...  Mais le principal responsable n’est-il pas le seul football et ses acteurs et les passions qu’ils déchaînent avec ces célébrations hystériques, ces roulades et ces embrassades grotesques et ces gestes trop souvent guerriers… Au fait, savez-vous comment s’appelait une partie du groupe de supporteurs ? Les Dogues !

On vous l’avait bien dit. Après l’enthousiasme de Lima, les polémiques concernant les Jeux 2024 à Paris allaient forcément se multiplier. C’est le Canard qui a dégainé le premier (édition du 20 septembre) en prenant pour cible Bernard Lapasset, alors co-président du comité de candidature, et ses frais lorsqu’il était en mission dans une commission du Comité national olympique. Et maintenant, c’est au tour de Mediapart de révéler que le séjour de la délégation française à Lima avoisinait 1,5 millions d’euros. Ce qui, se justifie Tony Estanguet, co-président du comité de candidature et futur patron du comité d’organisation, était budgété. Encore faut-il préciser qu’un certain nombre des 300 invités avaient payé leur voyage et que selon Aujourd’hui (28 septembre) et Madame Hidalgo, il reste 4 millions sur les 60 alloués pour la campagne et que le film pour la candidature 2012 avait coûté 6 millions à lui tout seul… Bon courage Tony !

Dithyrambe. Et c’est reparti ! « L’Europe est prévenue » titrait L’Equipe au lendemain du 3-0 des Parisiens. En fessant le Bayern, le Paris SG a  «envoyé un message » à ses adversaires a t-on pu entendre ou lire un peu partout. Il faudra compter avec le PSG et sa triplette magique, avec le savoir-faire d’un Unaï Emery désormais classé fin tacticien. Et tout, et tout… En clair, la coupe aux grandes oreilles 2018, c’est pour le PSG. Ca ne vous rappelle rien… Ce Bayern au ralenti du Parc, ça a ressemblé à ce Barça à la dérive sur cette même pelouse et un 4-0 qui promettait les glorieuses espérances aux Parisiens portés aux nues. On connaît la suite… Bon, me direz-vous, une grosse défaite au retour à Munich ne devrait pas priver Paris d’un billet pour les phases finales. Mais si tel était le cas, les mauvais souvenirs de Barcelone resurgiront et la dithyrambe de septembre sera vite oubliée.

Prime time. Deux France-All Blacks en quatre jours (samedi 11 et mardi 4), les amateurs de rugby ne pouvaient pas rêver meilleur novembre. Seulement voilà, les instances internationales ont décidé que le deuxième ne serait pas test-match, donc que les joueurs ne compteront pas de sélection officielle et que, santé oblige, il ne devra pas y avoir plus de sept joueurs ayant disputé le premier match. Côté retransmission, l’horaire ayant été fixé à 19 heures, c'est-à-dire en plein sacro-saint prime time d’avant JT 20 heures, FranceTélévision, la chaîne du rugby, a laissé l’affaire à TF1 qui, pour les mêmes raisons, cèdera la retransmission à sa petite sœur, la TMC canal 10. Mathieu Lartot, le Monsieur rugby de la chaîne publique sera au repos forcé et Naguy pourra continuer  de chanter. Yann Barthès sera lui  privé de son  Quotidien ; mais qu’il se console,  Hanouna n’en profitera pas: car même ‘’blanc’’ un match des Blacks, ça fait toujours de l’audience…

Ils ont dit. « Ca donne mal au crâne », de Jocelyn Gourvennec, entraîneur migraineux des Girondins après la défaite 6-2 de Bordeaux au Parc des princes. « Cette expérience difficile m’a permis d’être une meilleure personne, de grandir, d’apprendre comment je fonctionnais », de la ‘’revancharde’’ Caroline Garcia, victorieuse de son premier tournoi de la saison à Wuhan (Chine), évoquant la polémique sur son refus de jouer en équipe de France. « Celui qui se voit trop beau a déjà une épaule à terre », du modeste Teddy Riner pour expliquer que, malgré sa domination, il ne prend aucun adversaire à la légère. « Si l’on doit jouer dans un championnat de Catalogne, on le fera. S’il n’y a plus de Real, ce sera plus tranquille », de Quim Molins, chroniqueur ‘’anti-Real’’ sur une télévision locale à propos du référendum sur l’indépendance de Catalogne qui a marqué le week-end espagnol. « Notre voiture a une fenêtre d’exploitation très étroite. Et à cela viennent s’ajouter des problèmes annexes qui viennent compliquer la donne », du mystérieux Toto Wilf, patron de Mercedes F1.
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui).
*Mouton de Panurge : se dit d’une personne qui imite sans réfléchir, qui suit sans se poser de questions ce que fait le plus grand nombre sans esprit critique et sans faire preuve de l’intelligence qu’on peut attendre d’un être humain (définition Wikipédia).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb