France Sport

SportHebdo : un p’tit vélo dans la tête

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Sud-Ouest (copie d'écran)

Du dopage en veux-tu-en-voilà, des questions sur un match interrompu, des rugbymen qui se se foutent sur la g… pour rire, des tennismen qui ne s’amusent pas trop et toujours les bons mots du monde sportif. L’actualité sportive vue au-delà du simple résultat.

Dopage en tous genres. En matière de dopage, on en a eu notre dose ces derniers temps. Le plus surprenant, c’est la suspension du laboratoire antidopage de Chatenay-Malabry pour contamination d’échantillons ‘’’chargés’’ de stéroïdes utilisé par les spécialistes de la gonflette… Le plus politique, c’est la protestation des agences antidopage européennes (dont la France) qui doutent des résultats de l’enquête sur les cas de dopage individuel des Russes au jeux de Sotchi (Russie)et qui demandent au CIO plus de fermeté en vue des prochains Jeux de Pyeongchang (Corée du sud)…  Le plus original, c’est l’action de la marathonienne Christelle Daunay qui, estimant être « victime du système » se porte partie civile dans l’enquête sur la corruption de la fédération internationale d’athlétisme, laquelle avait autorisé des athlètes russes  dopés à courir… Le plus révoltant, c’est le contrôle positif à l’hormone de croissance de Raimondas Rumsas Jr quatorze après son père exclu du Giro 2003 pour dopage… Et le plus triste, c’est le décès du troisième fils de ce même Rumsas, retrouvé mort en mai dernier avec à côté de lui des médicaments non étiquetés et des seringues ; tel père, tels fils… Et bien sûr, le plus médiatique celui de Cyril Fontayne, ce plâtrier cycliste amateur de 43 ans, pris par la patrouille* pour avoir installé la batterie d’un moteur dans son bidon, système grâce auquel il aurait gagné deux courses de canton. Ce qui soit dit en passant lui a coûté 2700 euros (prix internet) pour… 500 euros de gains de victoires ! Le pire, c’est qu’il a eu la mauvaise foi de prétendre qu’il les avait gagnées ‘’à la pédale’’ vu que sa batterie n’avait plus d’autonomie et qu’il a le culot de déclarer qu’il va « servir d’exemple et que ça va faire du bien au cyclisme ». En fait de moteur, c’est plutôt un p’tit vélo qui tourne dans sa tête…
*Celle de Christophe Bassons, l’ex-banni et condamné de Lance Armstrong, aujourd’hui conseiller antidopage.

Tout ça pour un but. Match perdu pour Lille pour n’avoir pas su  contenir ses supporteurs ? Match perdu pour Amiens qui a laissé entrer trop de supporteurs lillois ? Match perdu encore pour Amiens parce que la grille ne répondait pas aux normes* ? Match à rejouer ? Oui mais… Lille, qui menait 1-0 va prétendre avoir match gagné mais Amiens va contester arguant que la partie a été arrêtée à a 16e minute et va vouloir refaire le match. Mais quand ? Le stade, en partie en réfection, sera-t-il autorisé à recevoir ? Sinon sur quel terrain ? Neutre ? Ou au stade Pierre-Mauroy de Lille en décidant l’inversion des matches avec un retour en Picardie au printemps prochain ? Bon, et puis si on le refait, on repart de 1-0 pour Lille ou on remet tout à 0-0 ? Ah, on allait oublier : la commission de discipline livrera ses conclusions le 9 novembre. En attendant, le stade de la Licorne sera donc suspendu d’accès et  Amiens-Bordeaux prévu au calendrier dans deux semaines pourrait se transformer en un Bordeaux-Amiens sur les bords de la Gironde. Mais les deux clubs seront-ils d’accord ? En marquant son but à Amiens, le Lillois Fode Ballo-Touré n’imaginait sûrement pas ce qu’il allait déclencher…
*La préfecture avait donné son aval.

De tout un peu. Après les corticoïdes, la poudre d’escampette de Goosen et la celle blanche de Williams, le Racing 92 retombe dans le fait divers extra sportif avec le combat de rue de ses deux piliers néo-zélandais et samoan qui, fortement alcoolisés,  se sont ‘’amusés » (selon certaines versions) à s’écharper à la sortie  d’une boîte de nuit, avant que l’un d’eux n’insulte copieusement les policiers ; voilà qui ne va pas arranger les affaires du club francilien déjà pas au mieux en Top14… A part ça, les festivités de la nomination de Paris pour 2024 retombées, la mauvaise nouvelle est venue de la baisse de 6,9 % du budget du ministère des Sports ; pas la meilleure façon de préparer ces Jeux parisiens à moins que ce ne soit reculer pour mieux sauter… A part ça,  la goal-line technology (pour voir si le ballon a franchi la ligne de but) n’a pas fonctionné lors du match Rennes-Caen ; il parait qu’elle s’était mélangé les crayons avec la couleur du gardien de but de Caen à moins que ce ne soit la tête d’un joueur… A part ça, c’est la routine sur les courts avec Lucas Pouille qui a eu deux balles de match (perdues…) contre Nadal, Gasquet qui a perdu contre le Belge Goffin,  Simon qui se sépare de tout son staff pour se « driver tout seul » rectifier « deux ou trois trucs » et Tsonga  qui en est à son troisième forfait consécutif ; heureusement, Caroline Garcia désormais dans le Top10 mondial réconforte le tennis hexagonal qui en a bien besoin... 

Ils l’ont dit. « On va voir ce qu’on  peut faire pour essayer de vous arranger », de Luc Holtz a, sélectionneur du Luxembourg avant son match en Suède ; tu parles, ils en ont pris huit les vaillants luxembourgeois… « Tout ça pour deux saucissons et deux paquets de chips » de Marc Madiot en réaction au coureur amateur pris par la patrouille pour avoir couru avec un vélo équipé d’un moteur ; pour la défense d’un cyclisme sans triche, le Mayennais est toujours un bon client… «  Je n’allais quand même pas le border tous les soirs » et « Je me fiche complètement de son avenir », de Noël Le Graët, patron du foot français, à propos de Platini contrarié que la FFF n’ait pas fait assez pour le défendre ;  têtu le Breton…   « J’aimerais bien que Matt Damon, Leonardo di Caprio ou un mec à la James Bond jouer mon rôle », de Roger Federer interrogé sur la possibilité qu’il y ait un film sur sa carrière ; modeste sur les courts, le Suisse ne l’est pas toujours en dehors…  « Ce que je vois, c’est qu’il y a deux gros débiles qui jouent avec des bombes », de la biathlète Marie-Dorin Habert, à propos des prochains Jeux d’hiver à Sotchi (Russie) et des tensions entre la Corée du Nord et la communauté internationale ; et pan, dans le mille…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’ hui, RTL, internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb