France Sport

SportHebdo : Paris remerciera peut-être Marseille…

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

PSG - Gavelle

Quand l’OM révèle les insuffisances du PSG, quand Bernard Laporte veut percer la bulle des Bleus, quand le foot dérape, quand Lineker s’en prend à Benzema… L’actualité sportive vue au-delà du simple résultat…

L’avertissement. Les Marseillais sont passés à deux doigts de l’exploit… Mais Cavani leur a sorti un missile de coup franc dont il a le secret et qu’il n’a rien à envier à Neymar. Rien qu’avec cette somptueuse égalisation, l’Uruguayen dont on s’interroge régulièrement sur son avenir au PSG a prouvé qu’il était un rouage essentiel de la saga parisienne de par son efficacité et son abnégation ; ne l’a-t-on en effet pas vu donner le coup de main à la défense…. C’est ce qu’on retiendra de ce palpitant classique OM-PSG en même temps qu’on s’interrogera sur l’équilibre précaire du jeu parisien. En Ligue 1, Paris a plusieurs longueurs d’avance et, à moins de ‘’cata’’, de crises d’ego ou autres soucis de riches, s’en sortira toujours. Mais sur le plan européen, on doit s’interroger. Car il ne suffit pas d’une triplette de rêve pour espérer y faire un long chemin. D’autant plus lorsque l’un de ses rouages oublie son football comme MBappé maladroit comme jamais  (probablement son plus mauvais match depuis son éclosion) et que l’autre, tout Neymar qu’il est, craque sous la pression de l’adversaire et du public.  Au Vélodrome, face à des Marseillais collectifs, courageux, appliqués et finalement réalistes, le PSG a donc montré ses limites actuelles et son organisation de jeu a failli avec un Verratti aux abonnés absents, un ‘’petit’’ Motta’ et un Rabiot trop esseulé. On attendait un match référence du PSG : celui de Marseille en est un mais dans le mauvais sens. Plus tard, les Parisiens pourront peut-être remercier les Marseillais qui leur ont mis les points sur les ‘’’I’’.

L’ouverture. Le Quinze de France est l’affaire de tous. Ce pourrait être une devise de Bernard Laporte  qui a décidé de percer la bulle de Bleus dans laquelle Guy Novès les avait installés pour les protéger des tourments extérieurs. Le président français, dont on connaît le goût pour la communication, joue donc l’ouverture. Sur la pelouse  bien sûr mais également hors du terrain. Contact plus direct avec les principaux partenaires, conférence de presse chez l’un d’eux plutôt que dans le cadre fermé de Marcoussis, des entraînements ouverts au public, quatre séances de préparation au lieu de deux pour la presse avec prises d’images, plus de joueurs en interviewes ‘’officiels’’ et la possibilité d’entretiens en tête à tête avec les joueurs. Pour compléter le tableau, Bernard Laporte a demandé que le Quinze de France soit plus accessible aux jeunes talents qui brillent chaque semaine en Top 14. Avec tout ça, les All Blacks, les Sud-Africains et les Japonais n’ont qu’à bien se tenir en novembre…

Fou foot.  Sur le théâtre de la Premier League, s’appeler Shakespeare n’empêche pas de se faire éjecter de la scène : Craig (c’est son prénom), coach de l’équipe de Leicester a été viré en raison des mauvais résultats actuels de l’équipe championne d’Angleterre en 2016 ; to win or not to win… En Angleterre encore mais à Everton, le supporter au garçonnet dans les bras qui a frappé le gardien lyonnais Lopes est interdit de stade à vie ; on se demande si le gamin jouera au foot… Quant au joueur gallois, l’énervé Williams, déclencheur de l’échauffourée après avoir violemment bousculé ce même Lopes, s’il s’en tire avec juste un carton jaune ; une enquête a quand même été lancée… Les supporters visiteurs ne sont pas autorisés à s’afficher aux couleurs de leur club en dehors de leur ‘’parcage’’,  d’où des scènes parfois cocasses, comme ce supporter de l’OM qui, à Strasbourg,  a soutenu son équipe torse nu sous son blouson et en caleçon caché d’un sweet… A propos de supporters, ceux de Marseille (mais ils ne sont pas les seuls) ont fait preuve d’une grande ‘’intelligence’’ en bombardant Neymar de bouteilles d’eau au point de corner ; vive le foot !

A vos zapettes. Si vous êtes accro omnisports à la télé, prenez dès maintenant vos dispositions (en famille surtout) car il y a grand risque d’embouteillage et de… crise de ménage les 10, 11 et 14 novembre. Vendredi 10 (21 heures), pour commencer, ce sera sur TF1 un France-Galles amical de football au Stade de France. Les jardiniers et le personnel du stade dyonisien ne vont pas chômer : le lendemain, il faudra remplacer les buts par des poteaux et la ligne des 18 par celle des 22 pour les Bleus de Guy Novès qui affronteront les terribles All Blacksn mais cette fois sur France 2 (21 heures). Et ce n’est pas fini : mardi 14, les Bleus de Didier Deschamps seront à Cologne pour se mesurer aux Allemands (TF1, 21 heures)  tandis qu’en début de soirée (19 heures), à Lyon, les rugbymen se mesureront une nouvelle fois aux Néo-Zélandais. A propos, ce deuxième match, en access prime time comme ils disent, récupéré par TF1 (FranceTélévisions ne voulait pas priver ses fidèles du sacro-saint Nagui) sera retransmis par sa petite sœur TMC (canal 10), A vos zapettes !

A part ça. C’est le premier : Hinschberger, l’entraîneur de Metz (neuf défaites en dix matches) est le premier entraîneur viré cette saison de L1 ; qui après lui ? Gourcuff, qui a peut-être sauvé sa peau après la victoire de Rennes sur Lille, ou Bielsa, celui de Lille désormais avant-dernier au classement… A part çà, les Blacks sont tombés devant l’Australie ; la bonne nouvelle, ils ne sont pas imbattables, la mauvaise, ils ne perdent jamais deux fois de suite… A part çà, Tsonga a repris et a gagné le tournoi d’Anvers, son quatrième de la saison, en dominant, il faut l’avouer, des seconds voire troisièmes couteaux ; il a même battu un Belge mais c’était le numéro 3… A part çà,  Juan Mata, international espagnol et joueur de Manchester United, a décidé de reverser 1% de son salaire à des associations caritatives, soit 80.000 euros l’année ;imaginez ce que ça ferait les 1% des salaires de Messi, Ronaldo, Neymar , Benzema et compagnie… 

Ils ont dit. « Pour moi le vélo, ce n’est pas regarder en permanence son capteur de puissance, faire un super chrono et, le reste du temps, perdre le moins de terrain possible », deWarren Barguil dans un entretien avec Philippe Brunel (L’Equipe, 17 octobre) ; les oreilles de Froome ont dû siffler… « Je ne vois pas où elle la crise. Elle est dans les journaux. Le Stade Rennais se porte bien », de René Ruello, encore président du Stade Rennais, 15e de L1, avant la victoire sur Lille…  « Un but par-ci par-là dans une équipe aussi forte que le Real Madrid n’est en rien exceptionnel », de Gary Lineker à propos de Karim Benzema ; Hé, Gary, 183 buts en 373 matches, ça parle quand même… « C’est le coureur le plus complet du circuit (…) Sans pépin, « il a les meilleures chances de remporter le gros globe de cristal », de Markus Wadner, directeur du circuit mondial de ski, à propos d’Alexis Pinturault ; et qu’en pense Marcel Hirscher sextuple détenteur de ce globe…
Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb