France Sport

SportHebdo : les tourments de Zizou

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Real Madrid

Premiers soucis pour Zidane, des clubs qui jouent au yoyo, une chaîne 100%, des pilotes au top et toujours les bons mots, c’est l’actualité sportive vue au-delà du simple résultat.

L’affront. Ligue des champions, championnat d’Espagne, super coupe d’Europe, super coupe d’Espagne… Il y a quelques mois, Zinedine Zidane, alors auréolé de tous ces succès, était considéré par les observateurs du football comme l’égal des plus grands entraîneurs. Mais aujourd’hui, la versatile presse espagnole s’interroge. Battu dimanche à Gerone, le Real pointe désormais à huit longueurs de Barcelone son meilleur ennemi. Qui plus est, cette défaite en Catalogne dans le fief du leader indépendantiste Carles Puigdemont, intervient dans un contexte politique espagnol particulièrement tendu. Comme une victoire de ses partisans, comme un affront au pouvoir madrilène… Outre cet aspect politique pas si anodin, Zizou doit compter avec le climat sportif et la crise qui semble couver au sein de son équipe. Selon le quotidien As, Marcelo, Varane, Modric, Kroos, Benzema et Ronaldo, soit la colonne vertébrale  de l’équipe, seraient en effet les maillons faibles voire les mauvais élèves. Le cas Ronaldo est le plus révélateur : le quadruple Ballon d’Or ne marque plus et ne se plaît guère dans les tâches défensives imposées par Zidane. Pas encore sur la sellette, le Français qui connaît ses premiers tourments mais reste stoïque (« Nous aurons des jours meilleurs, je ne suis pas préoccupé »), pourrait bien s’y retrouver prochainement si d’aventure le onze merengue ne retrouvait pas son jeu limpide et perdait de nouveaux points. Car les CV de Joachim Löw ou Mauricio Pochettino seraient déjà sur le bureau de Florentino Perez, le président de cette ‘’Maison blanche’’ qui ne plaisante pas. . Affaire à suivre…

Yoyo. Sur le podium de la Ligue la semaine dernière, le FC Nantes a  soudain perdu de sa superbe en se faisant sortir de la Coupe de la Ligue par Tours, dernier de Ligue 2, puis battre en L1 à Dijon. Quant au Stade Rennais aux portes de la crise après la défaite à Guingamp, le voilà retrouvé après un succès à Lille, une qualif’ contre Dijon en coupe et un succès à Montpellier samedi ! Chacun son tour… Au basket aussi, on joue au yoyo. La saison dernière, après vingt années au plus haut niveau l’équipe de basket du Mans était aux oubliettes alors que Châlon-sur-Saône râflait, à la surprise générale, le titre de champion de France. Aujourd’hui, les rôles son inversés avec des Chalonnais en perdition et derniers de Pro 1et des Manceaux irrésistibles et solides leaders. Mais samedi Chalon s’est retrouvé et a fait chuter (66-63) les Sarthois dans leur salle … En 2012, en raison des mauvais résultats de l’équipe Cofidis, Yvon Sanquer  avait remplacé le manager Eric Boyer, lequel s’était reconverti en tant que consultant sur L’Equipe 21. Aujourd’hui, c’est Eric Vasseur, consultant depuis 2008, (notamment sur FranceTélévisions) qui reprend du service dans l’équipe français à la place de Sanquer ; qui pourrait - pourquoi pas - devenir consultant à son tour…

100%. La 1re chaîne 100% sport, 100% gratuite, c’est L’Equipe 21… Certains diront que c’est surtout la chaîne de la pétanque compte tenu des nombreuses rediffusions des divers trophées et challenges de ce sport (très télégénique !) qui aspire à une place olympique. C’est aussi, tradition du groupe Amaury oblige, la chaîne du cyclisme qui nous a retransmis quelques unes des plus belles épreuves du calendrier comme le Giro ou le Tour de Lombardie. Mais dimanche, la chaîne a poussé un peu loin  en assurant conjointement la promotion d’ASO et celle du vélo en Chine en nous offrant le critérium de Shangaï. Une parodie de course cycliste où l’on a vu les coureurs les mains en haut du guidon ‘’taper la discute’’ dans le peloton avant que Froome, tout de jaune vêtu, ne remporte le sprint devant le maillot à pois de Barguil et le retraité Contador tandis que le peloton était réglé par un illustre inconnu (chinois bien sûr !) devant quelques uns des meilleurs sprinters dont Marcel Kittel. Dans un autre registre, on regrettera également la disparition des journaux d’infos du matin qui informaient et décryptaient l’actu en toute décontraction. Ils ont été remplacés par… un télé-shopping ! 100% sport qu’ils disent…

Au top. Gros week-end mécanique ! Au Mexique, Lewis Hamilton, crève et se classe 9e mais est quand même sacré champion du monde de F1 pour la quatrième fois rejoignant ainsi son adversaire Sebastian Vettel qui aurait dû se classer 2e et non 4e pour retarder l’échéance ; la prochaine saison risque d’être chaude pour dépasser Alain Prost et rejoindre le mythique Juan Manuel Fangio… Au Pays de Galles, une troisième place a suffi à Sébastien Ogier pour décrocher un cinquième titre mondial consécutif des rallyes au volant d’une Fiesta privée et non sur une voiture d’usine ; outre cet exploit, il est bien parti pour rejoindre Sébastien Loeb, neuf fois sacré… Côté français encore, tous les feux sont au vert pour Esteban Occon qui sur sa Force India toute rose  continue de surprendre en F1 avec une 5e place au Mexique; aura-t-il sa chance dans un top team… Enfin, sur deux roues, Johann Zarco, 3e en Malaisie devant le futur champion Marquez,  confirme son talent en tenant tête aux  top pilotes d’usine ; pour lui aussi, ça devrait payer un jour…

Ils l’ont dit. « Il doit s’interroger sur le respect qu’il a de ses adversaires (…) Il n’est pas Zorro, il doit se remettre en question, lui et son jeu », de Raymond Domenech à propos de MBappé, de ses propos maladroits avant le match de Marseille ;  c’est ce qu’on appelle être remis à sa place… «  Je ne sais pas ce qu’il faudra faire pour le gêner (…) Je vais prendre le temps de réfléchir à ça d’ici demain », d’Adrian Mannatino, avant son match contre Federer à Bâle ; il n’a pas dû suffisamment réfléchir puisqu’il a perdu mais après avoir pris le premier set au Suisse …  « C’est la possibilité de mesurer le réservoir du rugby français et de faire un véritable bilan en vue de l’avenir », de Guy Novès à propos des deux matches des 11 et14 novembre contres les All Blacks ;  avant lui, Lièvremont et Saint-André avaient tenu le même discours… « Jimmy est déjà l’un des plus grands sprinters de l’histoire du 100 mètres », de Pascal Rolling, responsable de l’athlétisme chez Puma, le nouvel équipementier de Jimmy Vicaud ; s’il le dit...
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb