France Sport

Rugby : la révolte des Bleus n’a pas suffi face aux All Blacks

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

FFR

Pour son premier match de la campagne automnale, l’équipe de France a été battue (18-38) par les All Blacks mais sa deuxième mi-temps fut exemplaire.

Avec  trois joueurs qui effectuaient leur grands débuts internationaux, une paire de demi inédite et très jeune, un rugby français en plein doute, le défi de l’équipe de France face aux All Blacks était immense. Et s’ils ont finalement été défaits (18-38) ce samedi soir au Stade de France, on ne pourra que louer leur détermination à ne jamais baisser les bras et à se révolter pour éviter une nouvelle humiliation grâce à leur deuxième mi-temps qui les vit faire perdre de leur superbe aux All Blacks..

Quatre essais  en 40 minutes. Et on pourra regretter cette première mi-temps qui vit une équipe néo-zélandaise sûre de son rugby, rapide, et prompte à profiter de la moindre erreur, du moindre ballon perdu, dominer des Français complètement dépassés par l’efficacité adverse. Tant et si bien qu’au repos, les All Blacks menaient largement 31-5 avec quatre essais à la clé. La seule consolation pour les Français pouvait être que l’unique incursion dans le camp adverse suite à une penaltouche se solda par un essai de Teddy Thomas. Autre satisfaction, le jeu sans complexe du jeune Antoine Dupont et le retour efficace de Mathieu Bastareaud, à l’origine juste de l’essai français.
Qu’allait alors être la seconde période ?  

Les Bleus s’enflamment. N’ayant plus rien à perdre, les hommes de Guy Novès se lancèrent avec rage dans la bataille, malmenant des Blacks peut-être trop sûrs de leur supériorité. Et après une pénalité d’Antony réduisant quelque peu le score (8-31) les Bleus allaient bénéficier logiquement d’un essai de pénalité pour une faute grossière de SB Williamson qui expédia volontairement le ballon hors des limites du terrain. A 15-31, puis 18-31 sur une nouvelle pénalité de Belleau, le score devenait plus raisonnable pour le plus grand plaisir du public du Stade de France. Lequel avait ue nouvelle fois l’occasion de s’enflammer sur un deuxième essai de Thomas, hélas logiquement refusé pour un bout de chaussure sur la ligne de touche.

S’en suivaient alors dix minutes de pilonnage des Français face à des Néo Zélandais réduits à défendre, commettant des fautes comme cet en avant de SB Williamson réputé pour son adresse et  même contester une décision arbitrale… Toujours sous domination des Français, la fin du match allait être moins intense avec des acteurs bleus quelque peu émoussés et des Néo-Zélandais plus tout à fait les mêmes même s’ils conclurent cette soirée par un dernier essai à la dernière minute… sur l’une de leurs rares incursions dans le camp français.

Prochains rendez-vous : mardi à Lyon, avec l’équipe de France B contre les All Blacks et samedi prochain contre l’Afrique du Sud.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb