France Sport

SportHebdo : à l’insu de son plein gré ?

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Interrogations autour d’une double dose de salbutamol, un week-end ‘’cocorico’’, les folles histoires du foot, un porte-parole bien embarrassant et les bons mots, c’est l’actualité sportive commentée au-delà du simple résultat.

Double dose. Il y avait longtemps qu’un gros poisson s’était fait prendre dans le filet. Et là, c’est franchement bonne pêche pour les instances de la lutte anti-dopage. Et mauvaise pioche pour le cyclisme. Pensez donc, Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour, pris dans la nasse pour avoir respiré deux fois trop d’anti-asthme (salbutamol) lors de la 18e étape de la Vuelta, épreuve qu’il allait gagner. On peut imaginer que le Britannique, qui le savait depuis le 7 septembre, comptait sur cette hypocrite autorisation d’utilisation thérapeutique (AUT) pour que l’affaire en reste là. Du coup, c’est sans aucun complexe qu’il annonça son nouveau défi, le doublé Giro-Tour (rien que ça !)  probablement persuadé que les dirigeants de la Sky trouveraient la parade avec force d’analyses d’experts scientifiques, voire juridiques. Depuis la révélation de ce contrôle anormal (2000 ng/ml contre les 1000 autorisés !), on ne l’a pas trop entendu mais il pourrait argumenter que, déshydraté, il avait inhalé une dose supérieure mais sans l’imaginer aussi importante, qu’il n’était pas responsable, et que, et que, et que… En clair, à l’insu de son plein gré ! On peut s’attendre à ce que l’affaire ne soit pas réglée avant quelques mois. Et s’il s’en sortait blanchi, le Britannique à la gueule d’angelot,  farouche défenseur d’un cyclisme propre, mille fois contrôlé et jamais en faute (ça ne vous rappelle rien…) verra inévitablement son capital sympathie lourdement endommagé et son image de coureur propre bien froissée… Et puis pour finir, il faudrait peut-être s’interroger sur ces autorisations thérapeutiques, de ventoline ou de cortisone, de plus en plus nombreuses pour permettre aux coureurs de prendre le départ malgré des ennuis divers et variés de santé. Car on a parfois l’impression qu’une bonne partie du peloton est malade…Comme le dit Marc Madiot : « Le vélo, c’est pour ceux qui sont en bonne santé. »  Et dans la vie de tous les jours, si t’es malade, t’es malade et tu vas pas au boulot. Pour les cyclistes, c’est pareil : si t’es malade, t’abandonnes et tu te soignes… Ah, sacré cyclisme! 

Le week en chiffres. 3. Comme les trois exploits français : François Gabart qui pulvérise de six jours le précédent record du tour du monde en solitaire de Pascal Coville : 42 jours 16 heures et des poussières ; les handballeuses bleues qui, quatorze ans après leur premier sacre, redeviennent championne du monde aux dépens des Norvégiennes pourtant considérées comme les meilleures de la planète ; et enfin, le double succès des rugbymen de Clermont sur les Anglais du Saracens, pourtant tenants de la Coupe d’Europe ; cocorico !
- 9. Une semaine après son géant victorieux à val d’Isère, Alexis Pinturault n’a pu faire mieux que 9; l’euphorie n’a pas duré et Hirscher est en tête de la Coupe du monde…
- 18. Treize pour Pierre-Marie et cinq pour Tony, ça fait dix-huit buts pour les frères Brunetti, soit plus de la moitié des réalisations du GFC Ajaccio de N2 qui a réalisé la sensation du week-end en Coupe de France de hand en éliminant l’Aix-en-Provence de D1…

Fou foot. Une médiocre 18e place en Ligue 1, Bielsa viré, une interdiction de recruter vu les finances, et maintenant la découverte d’un contrat caché qui garantissait un ‘’parachute’’ à l’entraîneur et non communiqué à la Ligue comme ça doit l’être, le LOSC aux ambitions européennes est plutôt mal en point ; et curieusement, l’homme d’affaires Gérard Lopez, le très ambitieux président, se fait discret…
- Arrivés il y a deux ans et demi au FC Sochaux, on ne sait toujours pas quel est le projet des Chinois de Ledus (société d’éclairage) et les dirigeants comme les supporters commencent à perdre patience ; la lumière reviendra peut-être avec l’éventuel retour de Peugeot, partenaire historique du club doubiste…
- 3,5 millions d’euros sont en jeu entre Franck Ribery et son ancien agent Bruno Helderscheild, ce dernier lui réclamant cette somme en vertu d’un contrat signé en 2005 lorsque le joueur a quitté l’OM pour le Bayern ; le contrat est un faux, conteste le Français qui a dû  reproduire sa signature au tribunal pour prouver sa bonne foi…

Insolite. L’organisateur du Tour des Flandres estime qu’il y a aucune raison d’empêcher Lance Armstrong de revenir dans la grande famille du cyclisme alors que Virenque et Jalabert continuent d’y être honorés et l’a donc invité à être le porte parole de la Business Academy de l’épreuve ; plutôt embarrassant pour le cyclisme…
- Oscar Pistorius se doit de respecter les règles: l’athlète sud-africain, condamné pour le meurtre de sa compagne,  a été blessé lors d’une rixe au centre correctionnel d’Atteridgeville : il téléphonait trop longtemps à la cabine publique; handicap ou non, la loi de la prison …
- Ex-professionnel et entraîneur, Michel Mézy a trouvé la bonne idée pour sauver le club du Grau-du-Roi endetté à hauteur de 20.000 euros : il a lancé une tombola de 10.000 tickets à 10 euros mettant en jeu des maillots des vedettes actuelles du football français et mondial comme Griezmann, Zidane, Fékir et… Neymar que les présidents des clubs ont accepté de lui fournir ; c’est beau la solidarité…

Ils ont dit. « Psychologiquement, on est proches de l’inhibition », de Julien sablé, l’entraîneur dépité de Saint-Etienne qui s’enfonce dans le classement de Ligue 1 et dans la crise ; mais où sont les Verts d’antan…
- « C’est comme un ballet de danse », de la handballeuse bleue Amandine Leynaud, à propos du duo des défenseuses Camille Ayglon et Béatrice Edwige, après la demi-finale (gagnée) du Mondial féminin ; belle image… « J’avais une marge sur les autres mais lui avait une marge sur moi », de Martin Fourcade, beau joueur,  à propos du Norvégien Johannes Boe qui l’a battu dans la poursuite du Grand-Bornand, le Français prenant sa revanche dans la mass-start du lendemain ; un beau duel en tous cas…
- « Votre équipe ne s’en cache plus : le sport n’est plus une priorité de France Télévisions », extrait de la motion des 90 membres  la rédaction sportive à l’attention de la présidente Delphine Ernotte après l’annonce d’une réduction de 23 millions du budget des Sports ; pourvu qu’on garde au moins le Tournoi, le Tour et Roland-Garros…
(Sources L’Equipe, Aujourd’hui, JDD, internet).  







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb