France Sport

Ligue des champions : le PSG craque en fin de match à Madrid

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

PSG - Gavelle

Battu 1-3 à Madrid alors qu’il pouvait espérer le match nul, le Paris SG devra sortir le grand jeu au match retour au Parc des princes début mars.

Le Paris Saint-Germain a laissé échapper un bon résultat au stade Santiago-Bernabeu de Madrid, ce mercredi soir. Alors qu’il tenait tête au Real et pouvait espérer un score de parité à 1-1, le club parisien sembla se contenter de ce score et ‘’oublia’’ de jouer dans les dernières minutes, ce dont les Madrilènes surent profiter.

Rabiot ouvre le score. Sans réelle période d’observation, le match débuta avec une grande intensité, marqué d’abord par une âpre lutte en milieu de terrain pour la possession du ballon. On eut ainsi peu l’occasion de voir à l’œuvre les attaquants exceptée celle de Ronaldo  remarquablement servi par l’omniprésent Marcelo, tentative arrêtée par Areola. Equilibré, le match tourna dans un premier temps à l’avantage de Paris qui ouvrit la marqué par Rabiot, lequel reprit du plat du pied un centre d’un des rares centres de Mbappé. Mais sur une faute de Lo Celso sur Kroos permettait à Ronaldo de transformer à la dernière minute de cette première période  un penalty. Le quntuple Ballon d’or inscrivait à l’occasion son 100e but en Ligue des champions.
1-1 au repos, le score était logique.

Encore Ronaldo. A la reprise, après un frisson de la défense madrilène sur un déboulé de MBappé, le Real accentua la pression mais sans pour autant menacer le but d’Areola. De résistant, le PSG passa ensuite à dominant et reprit la direction du jeu avec un Neymar omniprésent. Mais contre le cours du jeu, le Real allait opportunément faire la différence dans les dix dernières minutes, d’abord avec un but chanceux du genou de Ronaldo (83e) puis un autre sur une reprise instantanée de Marcelo, libre de ses mouvements dans la surface (86e).

Battu 3-1 par l’expérience du Real, Paris ne pouvait que regretter ses quelques occasions perdues, l’inexistence de Cavani, l’intermittence de MBappé et d’avoir encore une fois oublié de jouer dans les dernières minutes.
Mais rien n’est perdu et le match retour du 6 mars promet de belles émotions.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb