France Sport

Bernard Tapie : « Le foot, ce n’est pas sur le papier que ça se gagne »

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

TF1, L'Equipe (capture d'écran)

Dans un entretien à L'Equipe, Bernard Tapie ne mâche pas ses mots pour le PSG.

Atteint d’un cancer, Bernard Tapie a confié dans un entretien à l’hebdomadaire Le Point, qu’il « allait moyen » et qu’il n’était « pas optimiste ».  Mais malgré son extrême fatigue, l’ancien président de l’Olympique de Marseille continue de suivre l’actualité du football. Et n’a pas la langue dans sa poche. Après l’élimination du Paris Saint-Germain de la Ligue des champions, il a répondu aux questions de Raphaël Raymond dans L’Equipe de ce jeudi. Avec sa verve habituelle. Morceaux choisis.

A propos  de l’engouement du match PSG-Real.  « Ce match a été présenté comme la finale de la Coupe du Monde dans les médias. Mais ce n’était qu’un 1/8e de finale de Ligue des champions. »

L’expérience. « L’expérience ne s’achète pas, elle est indispensable. C’est parce que je manquais d’expérience que je me suis trompé sur la préparation de la finale contre l’Etoile Rouge en 1991… ».

L’élan populaire« L’animation du stade, ce ne sont pas les dirigeants qui poussent les supporters à le faire mais l’inverse. Les calicots (…) c’est de la connerie. Tout ca, c’est complètement artificiel. » Et encore : « Le foot est un sport populaire. Pas un truc mondain. Le blé annoncé par centaines de millions… On est tombés sur la tête. Le PSG est davantage un assemblage de très bons joueurs qu’une grande équipe. Or le foot, ce n’est pas sur le papier que ça se gagne. »

L’arbitrage. Concernant Henrique (le directeur sportif) qui voulait ‘’un arbitrage exceptionnel’’ : « C’est un malade. C’est d’une connerie, d’un grotesque total (…). Il aurait dû attraper Verrati par les oreilles et lui dire (…) que quand on se rue sur un arbitre, on n’est sûr que l’arbitre ne va pas vous rater… »

L’organigramme du PSG. « Que le PSG prenne un grand, un balèze, qui a marqué le football par son prestige . A l’OM, nous n’étions pas respectés, j’ai pris Beckenbauer… . Les millions du Qatar, ce n’est pas ça qu’ils (les arbitres) admirent. »

L’entraîneur. « Il faut un entraîneur bon et respecté. »







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb