France Sport

Roland-Garros : les Français pas vernis

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

A la veille de l’ouverture de Roland-Garros, regard sur les chances françaises.

A moins d’un soudain réveil, d’un improbable parcours ou d’un extraordinaire concours de circonstances, il y a vraiment peu de chances de retrouver un Français dans le dernier carré du tournoi de Roland-Garros  et à fortiori en finale. Peut-être le clan des Bleus peut-il espérer une place en quart de finale… Il faut dire que le tirage au sort n’a pas gâté les quinze Français engagés, hors ceux pouvant être issus des qualifications.

Jugez-en : Jérémy Chardy et Nicolas Mahut tomberont d’entrée sur Berdych (N°17) et Del Potro (N°5) tandis que les moins connus, Calvin Hemery et Maxime Janvier devront affronter respectivement l’Allemand Schwartzman (N°11) et le Japonais Nishikori (N°19). Celui qui pourrait avoir un peu plus de chance de passer un tour, ce serait l’espoir (encore un !) Elliot Benchetrit qui affrontera un Gaël Monfils dont on ne sait pas où il en est ; d’ailleurs le sait-il lui-même ?

Pourquoi pas Pouille en 1/4… S’il retrouve ses sensations et qu’il fait fi de la pression de son statut d’actuel leader national, Lucas Pouille pourrait atteindre les huitièmes de finale à condition de passer d’entrée le Russe Medvedev capable du meilleur ; et avec un brin de confiance, il affronterait le Suisse Wawrinka pour une place en quart. Alors pourquoi pas ?  Pour Richard Gasquet, deux tours sont largement envisageables avant de retrouver son pote d’enfance, le roi de la terre battue, l’ogre de l’ocre, Rafaël Nadal.

Côté féminin, Caroline Garcia devrait atteindre les quarts de finale où l’attendra très probablement la numéro un mondiale, la Roumaine Simona Halep. A moins que sa compatriote Kristina Mladenovic, en mal de sensations ces dernières mois, ne les retrouve et réalise l’exploit de sortir la Roumaine. Enfin, on suivra avec intérêt le parcours d’Alizée Cornet ; désormais libérée des menaces de suspension, elle devra se débarrasser de la coriace italienne Sara Errani avant d’affronter probablement Pauline Parmentier et la Danoise Wozniacki. Pour l’anecdote,  on se souvient que la Transalpine avait été suspendue l’année dernière deux mois pour un contrôle positif : elle avait assurée qu’un médicament utilisée par sa maman était malencontreusement tombée dans son plat de tortellini !







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb