France Sport

SportHebdo : Froome au-delà du malaise

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr - BFMTV

Froome fait jaser, Rabiot se fait moquer, Paris se fait sortir, les Verts font grise mine, c’est l’actualité sportive vue au-delà du simple résultat

Histoire. Forcément, les 80 km de chevauchée solitaire de Chris Froome dans l’étape reine du Giro a fait parler et continuera de questionner. D’autant plus que seul et sans donner l’impression de piocher dans ses réserves (« Je suis resté dans mes limites » a-t-il déclaré ! ), laissant ses cinq poursuivants, dont Dumoulin et Pinot, à trois minutes. Inoui ! Mais au-delà des interrogations et des polémiques, au delà du doute quant la procédure toujours en cours pour son contrôle anormal et au-delà du malaise du peloton quant à l’insolente réussite du Britannique et des mystères de préparation de l’équipe Sky, cette étape s’inscrira dans la légende du Giro et des grands tours. « Je sais que mon exploit restera dans l’histoire », a commenté le Britannique à Rome. Car sur cette seule journée, Froome a brisé tous les codes de la course moderne aux scénarios aseptysés et redonné au vélo de son souffle épique  qui manque tant aujourd’hui, celui des  Bartali, Coppi, Gaul, Merckx, Ocana, Hinault et autre Pantani ...  Rien que pour cela, il mérite le respect et l’estime du monde sportif. Mais puisse ce nouveau souffle rester pur et le Britannique rester digne d’éloges…

Raboté. Pour avoir renoncé au statut de ‘’réserviste’’ de l’équipe de France, Adrien Rabiot s’est fait ‘’raboter’’ un peu partout. Pour commencer, il a inspiré les dessinateurs de L’Equipe. Vidberg, (24 mai), le premier, qui a installé le Parisien dans un bus en criant qu’il faisait grève et qu’il ne le quittera le bus qu’après les excuses de Deschamps ; çà ne vous rappelle rien… Le lendemain (25 mai), c’est Faro qui a croqué le milieu du PSG, accompagné de sa maman-agent (renfrognée),  partant en vacances avec valises et planche de surf et se faire dire par l’hôtesse qu’il s’y est pris trop tard pour son vol et qu’il était sur une… liste d’attente.  Ensuite, dans les réactions suscitées par son renoncement, celle sans réserve de Franck Leboeuf : « Il faut que tu te remettes le cerveau à l’endroit. Tu as insulté le maillot français (…) et les joueurs qui ont été pris à ta place. » Pour conclure une note d’humour, celle de  Franck Ribery qui, pour une fois une fois ne nous fait pas rire de lui: « Ooooh putainnn, je suis à Ibiza, on vient de m’appeler, il reste une place de réserviste ? Oooo Didier, io Sono pronto (je suis prêt) !!! ». Fermez le ban !

Parisxit. Le PSG et l’Europe, c’est pas çà cette année. Après l’échec des footballeurs en 1/8e face au Real Madrid (pas de quoi en rougir vu l’épilogue de la compétition…), c’est au tour des handballeurs d’échouer dans le Final Four européen à Cologne victimes de l’HBC Nantes (battu en finale par Montpellier) ; au fait, comment dit-on « Encore raté »  en qatarien… Mais c’est pas tout et c’est pas tout : en rugby, après une saison exemplaire et  une deuxième place de la phase initiale,  le Racing92, malgré deux superbes essais, s’est trop mis à la faute et a dû lâcher à Castres la place en finale du Top 14 ; et cela quinze jours après son échec européen face au Leinster. Ce n’est pas le ‘’Brexit’’, c’est l’’’Exit Paris’’…

Et après… Après l’espoir de voir le dollar vert américain s’associer à ses couleurs, Saint-Etienne a déchanté : le fond d’investissement US, en désaccord sur la politique et l’avenir du club et le choix des hommes, a décidé de se retirer ; les Verts font grise mine… Après avoir détruit deux Citroën dans des sorties de route particulièrement violentes en Corse, puis au Portugal, Kris Meeke, pilote britannique du championnat du monde des rallyes, va devoir revoir sa conduite, la firme aux chevrons l’ayant purement et simplement d’aller chercher un volant ailleurs ; présenté comme fer de lance de l’équipe, il a envoyé ses C3 à la ferraille… Après l’élimination  du RC Toulon par Lyon en phase finale du Top14, Mourad Boudjellal chercherait un nouvel entraîneur à la place de Galthié qui pourrait donc subir le même sort que ses prédécesseurs depuis deux ans (Diego Dominguez, Mike Ford, Richard Cockeril) ; « On verra, il est sous contrat », a lâché le bouillant et énigmatique président varois…
(Sources : L’Equipe ; Aujourd’hui, internet)







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb