France Sport

SportHebdo : la semaine des politesses

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Jérémy-Günther-Heinz Jähnick

Quand Hinault tacle Froome, ça fait des étincelles. A part ça, le tennis français, le foot-fric, les arrangements de dopage et ‘’notre’’ Zizou qui s’en va... C’est l’actualité du sport vue par petites tranches d’humeur…

Vive le ‘’sport’’ ! Le sport a-t-on coutume de dire, c’est l’école du fair-play, du respect,  de l’humilité du dépassement de soi… On a eu la ‘’preuve’’ la semaine dernière. A commencer par le Suédois du FC Toulouse, Jimmy Durmaz qui s’est lancé dans une polémique totalement stérile : il a affirmé avoir reçu, avant le match de barrage, un SMS l’avertissant que Johan Cavalli, de l’AC Ajaccio, avait été désigné pour l’agresser, donc le blesser, donc affaiblir l’équipe de la Ville rose et, enfin, le priver du prochain Mondial ; et pour cette raison, il n’avait pas été aligné d’entrée. Affirmation d’autant plus déplacée que les dirigeants eux-mêmes ont invoqué le choix sportif… Ridicule ! Autres politesses, celles entre Noël Le Graët, président de la 3F qui tout en reconnaissant le talent de Karim Benzema et son influence au Real, lâche qu’avec les Bleus, Benzema « c’est de l’histoire ancienne. »  Et le Madrilène de répliquer : « Monsieur Le Graët, avec tout le respect que je vous dois, vous avez perdu une occasion de vous taire car je découvre votre vrai visage qui n’est pas celui qui disait beaucoup m’aimer… ». Et pan ! Mais le sommet de cette semaine de politesses en tous genres, c’est bien l’affrontement par presse et tweet interposés entre Bernard Hinault et l’ancien manager de Lance Armstrong, Johan Bruyneel*. Le Blaireau n’a pas apprécié la victoire de Froome dans le Giro en regard de son contrôle anormal et l’a fait savoir : « Il n’aurait jamais dû disputer le Giro et il a faussé la course (…) Et j’affirme que lui et son équipe prennent les gens pour les cons. » Du pur Hinault auquel le Belge répondit alors : « Mon vieux Bernard, ne serait-il pas plus sage de la fermer ta grande gueule… ». Et le Breton de conclure : « Mais qu’il la ferme, lui. Si quelqu’un a fait du mal au vélo et devrait bien se taire, c’est ce monsieur… » Comme disais notre bon vieux Gégé Holtz, « Vive le sport ! »

* Impliqué dans l’organisation de dopage de l’équipe de Lance Armstrong, Johan Bruyneel est suspendu de toute activité sportive jusqu’en 2020.

Par terre, battus. Neuf français au 2e tour ! Encore cinq au suivant et l’espoir d’en voir passer le cap de la première semaine à Roland-Garros. Et patatras, les voilà tous par terre, battus. Simon balayé par Nishikori, Pouille encore une fois sous pression face à Khachanov, Herbert trop petit pour le géant Isner, Gasquet inexistant devant son ami Nadal (mais comment peut-on être pote avec un mec qui vous a battu seize fois sur seize…). Quant à Monfils, il a pu croire battre Goffin ; mais sans plan ni fond de jeu, usé autant dans la tête que dans le corps… Hé, Yannick, t’es tranquille…

Foot-fric. « 25 euros par mois, ce n’est pas cher », affirme Jaume Roures, le nouvel homme fort du foot-fric-télé. C’est sûr,  25 euros, c’est rien quand t’es riche et que ta société, Mediapro, vient de se payer pour 780 millions d’euros les droits de retransmission de la L1 de 2020 à 2024. Au nez et à la barbe de Canal+ qui n’avait plus que son foot pour exister après les disparitions du Grand journal et bientôt des Guignols. 25 euros, pfff ! qu’il dit… Un peu comme cette députée à propos de la baisse de 5 euros des APL : « Si a 18 ans, on commence à pleurer pour 5 euros, qu’allez vous faire de votre vie… ». Et la vraie vie, vous connaissez...

Suspension suspendue. Comment participer au Mondial alors que vous venez d’écoper de quatorze mois de suspension pour un contrôle positif à un métabolite de cocaïne et que l’Agence mondiale antidopage veut en rajouter ? Faites appel auprès du tribunal fédéral suisse qui acceptera l’effet suspensif. Et donc Paolo Guerrero, le buteur et capitaine du Pérou pourra jouer contre la France le 21 juin ! En matière d’affaire de dopage, ça devient une habitude et on appelle ça une suspension suspendue. Un peu comme notre "ami" Froome…

A part ça. A part ça, Zizou surprend la planète foot, quitte le Real et tire sa révérence tout juste auréolé de trois Ligue des champions consécutives ; une fin d’aventure choc, comme son coup de boule à Materrazzi… A part ça, tout le monde attendait Montpellier et sa cohorte sud-africaine. Raté, ce sont les Castrais, bloc d’abnégation,  qui ont raflé le Brennus ;  Mohamed Altrad, nouvel homme fort (riche…) du rugby français est redescendu de son échafaudage… A part ça, Nacer Bouhanni va mieux : à la rue il y a encore un mois et sermonné par son employeur, le sprinter de Cofidis vient d’aligner trois victoires ; comme quoi une bonne engueulade,ça vaut tous les entraînements…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet)







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb