France Sport

SportHebdo : la Coupe déboulonnée…

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

La Coupe Davis a vécu, Froome renonce à l’Espagne, déjà un viré en L1 et Armstrong en sauveur…

Avec le temps… Une révolution, tu parles… Une disparition, sûrement ! L’année prochaine, la Coupe Davis aura bel et bien disparue, déboulonnée par les puissances de l’argent. Il n’en restera plus que le nom mais plus l’esprit, celui des Glorieux Mousquetaires et plus près de nous la bande à Noah. La formule était peut-être désuète, pas adaptée aux temps modernes du tennis et n’attirait plus, ou rarement, les grands noms du Top 10 mondial. Mais elle conservait ce parfum qu’on ne retrouve plus dans un tennis sans goût, déshumanisé où les rares moments de folie sont ceux d’un pétage de plomb de Benoît Paire ou de raquette de Djokovic. Finie les ambiances de feu, les tribunes en bleu, le fair-play parfois chahuté mais quand même bon enfant, terminée l’intox qui précédait les rencontres et le choix de la surface, oubliés les matches joués aux tripes…
Les Français rejettent en bloc la nouvelle formule qui attirera les ténors des courts plus attirés par la manne financière que pour l’honneur du drapeau. On peut les comprendre les Noah, Pouille, Tsonga, Gasquet et autre Mahut : la Coupe Davis, c’était leur raison d’être, leur moteur, leur adrénaline, c’était ces rendez-vous qui les transformaient et  les sortaient de l’anonymat des tournois majeurs qu’ils jouent trop souvent en mode mineur minés par le doute, la peur de perdre ou paralysés par leurs état d’âme… Et quid d’Amélie (Mauresmo bien sûr, pas la point fr de la Sécu…) récemment nommée capitane en remplacement de l’emblématique Yannick et qui s’interroge sur son avenir en bleu…
A la mi-septembre, l’équipe de France recevra l’Espagne de Nadal. A Lille, théâtre de leur dernière conquête face à la modeste (malgré Goffin) Belgique. Avec tout ce que cela comporte de risque d’élimination en demi-finale. Les Bleus devront se surpasser, se sublimer face à l’ogre ‘’Rafa’’ et surtout laisser leurs complexes aux vestiaires et faire éclater leur colère pour croire à une nouvelle finale. Leur dernière peut-être mais qui pourrait être la plus belle, inscrite à jamais dans l’Histoire. Et pourquoi pas se relancer dès le début 2019 et oublier leur rancœur en espérant que Lille, où ils ont quand même quelques bon souvenirs, soit choisie pour accueillir la finale new-look dan un peu plus d’un an… Avec le temps, va tout s’en va…
En tout cas, une chose est sûre : Gérald Piqué, le footballeur du FC Barcelone, l’un des principaux instigateurs (avec le groupe Kosmos) de ce déboulonnage de la Coupe Davis, devrait bien s’aviser de ne pas venir au stade Pierre-Mauroy. Il n’y sera pas le bienvenu…

Echappatoire.  Gerraint Thomas, récent vainqueur du Tour de France, et son compatriote britannique Christopher Froome, ne participeront pas à la Vuelta. Ils préfèrent s’engager sur leurs routes de Grande-Bretagne devant leur public. On peut le comprendre autant qu’une troisième participation consécutive à un grand tour (après le Giro et le Tour de France) relevait d’un défi pour Froome. Cela dit, on peut imaginer que ce tour britannique permettra au vainqueur sortant de la Vuelta d’échapper à la bronca et aux sifflets du public ibérique qui n’a pas sûrement pas oublié que c’est en Espagne en septembre dernier qu’avait été décelé son contrôle anormal au salbutamol et que sans cette double dose, Contador aurait pu finir sa carrière en apothéose…

Premier. Gustavo Poyet est le premier entraîneur viré de la Ligue 1 et cela avant même la deuxième journée du championnat. Il a été mis à pied avant d’être remercié pour avoir sévèrement critiqué les dirigeants des Girondins qui ont laissé filé à Montpellier leur joueur Gaëtan Laborde… sur lequel le coach de Bordeaux. Cela dit, les dirigeants bordelais auraient dû réfléchir un peu avant d’embaucher en janvier dernier le bouillant uruguayen qui a ‘’écumé’’ pas moins de cinq clubs en… cinq ans ! Y’a comme un ratage… 

A part ça. A part ça, Bernard Laporte dont on connaît le franc-parler participera à la nouvelle émission de Cyril Hanouna (le vendredi en soirée) aux côtés de chroniqueurs comme Eric Naulleau ou Doc Gyneco. Est-ce vraiment la place d’un président de fédération de rugby ?  A part ça, Céline Géraud, pilier de Stade 2 et du service des sports de la télévision publique depuis 1998, s’en va pour animer la matinale (6h-9h) 100% Sport de RMC Sport qui vise le million d’abonnés dès 2019 ; personne n’est irremplaçable mais France Télévision va perdre gros…

Ils l’ont vraiment dit. « J’arrête parce qu’il ne se passe quasiment rien sur la piste », de Fernando Alonso, considéré comme l’un des plus talentueux pilotes, qui a décidé de quitter la F1 à la fin de saison pour se consacrer à l’endurance et tenter de remporter les mythiques ((500 miles d’Indianapolis’’. C’est vrai qu’on s’ennuie grave en F1…  « J’adore Ian. Il a été mon plus grand adversaire », de Lance Armstrong, qui veut aider Ulrich à se sortir de ses problèmes d’addiction à l’alcool et à la drogue. Et encore : « Il m’a permis de chercher le meilleur au fond de moi. » On sait comment…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet).

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb