France Sport

SportHebdo : vingt ans après

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Quand deux ex champions du monde règlent leur compte vingt ans après… A part ça, l’athlétisme veut jouer à Intervilles et le gardien des Bleus fait un écart…

Rancœur. Il aura donc fallu un peu plus de vingt ans pour que deux champions du monde brise enfin leur omerta et révèle que, finalement, tout n’était pas si bleu chez les Bleus d’Aimé Jacquet. Bien sûr, on savait que Christophe Dugarry n’avait pas la langue dans sa poche. Rappelez-vous d’ailleurs qu’il avait l’avait tirée aux journalistes (qui s’interrogeaient sur sa sélection) pour célébrer son but contre l’Afrique du Sud, le premier de l’aventure de ce Mondial 98. Bien sûr, il a sa libre parole de consultant sur RMC. Mais  les mots sont parfois trop forts et reprocher à Didier Deschamps d’avoir pris la « France en otage » pour ne pas sélectionner Karim Benzema, semble quelque peu excessif. Et révèle  probablement une vieille rancœur envers celui qui fut le meneur des Bleus il y a vingt ans et dont le palmarès de joueur, d’entraîneur et de sélectionneur n’a pas d’égal en France. Même Zidane ne présente pas  les mêmes références. Et quand on sait l’amitié qui le à  Zizou, on peut mieux comprendre la réaction de Dugarry. De même, mettre en doute la probité de Deschamps en assurant qu’ « il  y a toujours eu des histoires avec lui. Je me rends compte qu’il est dans beaucoup d’affaires. » Une affirmation toute aussi énigmatique que destinée à faire le buzz et en tout cas pas digne d’un consultant auquel on ne demande qu’à juger le jeu et non pas les hommes.  Un moment tenté de porter plainte, Didier Deschamps a finalement renoncé non sans avoir répliqué sèchement qu’ «  en termes d’état d’esprit, franchement j’a vu mieux ».  Tout ça en en dit long sur l’antagonisme entre les deux hommes mais surtout ne plaide pas en faveur de deux ex champions du monde. Vingt ans après, ça fait un peu tache, non ?

Intervilles. L’Athlé Circus Tour. Ce pourrait être le nom de la nouvelle ‘’compétition ‘’ que souhaite lancer l’Association européenne d’athlétisme pour dynamiser son sport et lui donner une image ludique qui pourrait attirer de nouveaux licenciés. Mais franchement, si elle voit le jour, ça pourrait plus ressembler à des jeux du cirque ou aux Intervilles et Jeux sans frontière chers à Guy Lux.  Le Track’Athlon, c’est son nom, consisterait d’abord en un tour de piste avec 40 m accroché dans le dos, un lancement du poids à deux mains, le franchissement de trois barrières de steeple, un saut en longueur sans élan et les 50 derniers mètres avec un Medecine Ball de 5 kilos. Ajoutez un concours de saut en hauteur où les concurrents demanderaient les barres qu’ils veulent et en clôture un relais mixte 800-600-400-200-100 !Pourquoi pas ? Mais avouez qu’on serait quand même loin de l’athlé…

A part ça. A part ça, 3e du championnat du monde du 800  l’année dernière à Londres, le Kenyan Kipyegon Bette a été contrôlé positif à l’EPO et donc suspendu, ce qui a juste fait l’objet d’une brève dans la presse alors que dans le cas d’un cycliste... A part ça, Hugo Lloris, capitaine des Bleus, a été contrôlé à Londres en état d’ivresse au volant avec un taux de 0,80 gr  après avoir dîné avec ses partenaires, Olivier Giroud et Laurent Koscielny ; cruelle anecdote, c’était au lendemain d’un entretien de deux pages dans L’Equipe… A part ça, Ugo Humbert, 20 ans, a gagné sa place dans le tableau final de l’US Open; encore un espoir pour le tennis français… A part ça, c’est fait : Ian Ulrich se fera soigner de son addiction à l’alcool et aux stupéfiants dans le Colorado dans une clinique spécialement recommandée par son ‘’pote’’ Armstrong qui l’hébergera ; sacré tricheur l’Américain mais grand cœur…

Ils l’ont vraiment dit. « C’est terrible pour le tennis. Mais maintenant que c’est fait, je pense que la compétition peut avoir un intérêt », de Nicolas Mahut à propos de la réforme de la Coupe Davis ; contestataire certes mais quand même intéressé par une formule qui sera richement dotée… « J’ai compris pourquoi j’avais fait des erreurs en travaillant sur moi-même », de Romain Grosjean qui depuis trois grand prix rentre dans les points ; c’est pas  plus dur que ça la F1… « « J’ai un esprit mais pas de méthode. J’observe beaucoup et je ressens les choses. Ce qui me passionne, c’est de créer une identité », de Christophe Urios, entraîneur du Castres Olympique, champion sortant du Top14 ; son livre de chevet : ‘’15 leçons de leadership des All Blacks’’…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’ hui, sites internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb