France Sport

Soir de fête au Stade de France

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

La France du football a enfin pu fêter le deuxième titre de champion du monde après la victoire (2-1) des Bleus sur les Pays Bas

La fête a été totale. Une victoire (2-1) sur les Pays-Bas et un Stade de France en folie, tout en bleu pour célébrer cette deuxième étoile de champion du monde. Victorieuse des Pays-Bas (2-1) ce dimanche soir pour le deuxième match de la toute nouvelle Ligue des nations, l’équipe de France a pu enfin communier avec son public, celui là même qui avait été frustré d’une descente des Champs-Elysées trop rapide et de la rencontre avec ses héros.
MBappé bien sûr. Après le match nul de  jeudi dernier à Munich contre l’Allemagne (0-0), l’équipe de France a dominé celle des Pays-Bas grâce à deux buts de MBappé et Giroud. Cette victoire, c’est celle de la technique et de la vivacité, celle également de l’envie de briller. La première mi-temps fut entièrement à l’avantage des joueurs de Didier Deschamps qui multiplièrent les offensives face à une défense néerlandaise renforcée. C’est en toute logique que MBappé se trouva à la réception d’un centre de Matuidi, lequel avait profité d’une mauvaise relance de la défense orange (France 1- Pays Bas 0, 13e).

Giroud, enfin ! Après le repos, les Français reprirent leur domination et leur pressing mais avec moins de vivacité. Il est vrai que les efforts fournis pendant les quarante cinq premières minutes pouvaient les autoriser à souffler un peu. Il est vrai également que la défense des Pays-Bas encore très avancée ne facilitait pas l’approche du but. Et contre toute attente, les Néerlandais allaient égaliser : alors que la défense française pour une fois pas replacée, Babel réceptionnait un centre très précis de son ailier (France1-Pays Bas 0, 67e).

Mais il était dit que ce soir devait un soir de fête. Et lorsque Mendy (rentré à la place d’Hernandez) centra, Giroud trouva d’une superbe et puissante reprise le chemin des filets, ce fut un une délivrance (France 2-Pays Bas0, 75e). Pour lui qui commençait à douter de lui après dix match sans marquer mais également pour les Bleus et tout un Stade de France qui pouvait enfin laisser exploser sa ferveur et sa joie. La fête pouvait commencer… 
 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb