France Sport

SportHebdo : Zizou prend des cours d’anglais…

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Il parle italien, espagnol mais pas encore trop bien l’anglais et Zizou s’y perfectionne… A part ça, le foot a ses crétins, Wembley pourrait vendre son âme et Evenepoel est un cas… L’actualité sportive vu au-delà du simple résultat.

Feuilleton. C’est le feuilleton de l’automne : ZZ ira-t-il à MU ? En clair, ‘’notre’’ Zizou national sera-t-il le prochain entraîneur de Manchester United. On s’en souvient, Zinedine Zidane avait quitté le Real sans prévenir juste après avoir remporté sa troisième Ligue des champions en tant qu’entraîneur. On se disait alors qu’après tant de moments glorieux, il éprouverait le besoin de souffler et se libérer de trois ans de tension. Puis, vu son aura, ont le chuchota en futur remplaçant de DD, nous avons nommé Didier Deschamps, une fois conclue son œuvre à la tête des Bleus, à savoir après le prochain Euro. C’est maintenant du côté de l’Angleterre que lorgnerait Zidane. Et plus précisément du côté de l’United où l’autoproclamé ‘’Special One’’ José Mourinho est plutôt sur la sellette. D’abord en raison des mauvais résultats du club mancunien en Premier League mais également en raison de sa gestion des joueurs et plus particulièrement de celle de Paul Pogba avec lequel il est en conflit permanent au point même de lui retirer son brassard de vice-capitaine. Il n’en a pas fallu plus pour que des deux côtés de la Manches, les  supputations aillent bon train. Mais pour le moment, Zizou se tait et prend du bon temps du côté de Madrid. Un indice penche en sa faveur, a cru bon de noter un confrère de la presse : il prend des cours pour améliorer son anglais…

Douceurs. Il y a quelques semaines, une enquête plaçait Angers comme la ville de France la plus agréable à vivre. Réputée pour sa douceur de vivre, la capitale de Maine-et-Loire l’est aussi pour son château, sa tapisserie du Chant du Monde, ses vignes et ses bons vins et pour ses fleurs. Dommage que depuis le week-end dernier, une poignée de crétins angevins ait terni cette réputation en caillassant le bus des Guingampais venus jouer au foot un soir de championnat. Dans le même registre, celui des crétins et autres ultras, le match Montpellier-Nîmes a du être interrompu deux fois : d’abord pour une barrière qui a cédé sous la pression de supporters hystériques puis pour une joute de banderoles insultantes qui a failli mal tourner. Comme l’avait dit Michel Mézy, cadre montpelliérain, « La rivalité, ce n’est pas la haine ». Fermez le ban !

A part ça. A part ça, les cyclistes français ont failli réussi le coup parfait au Mondial autrichien, mais ce diable de Valverde les en a privés ;  bien joué le vétéran (38 ans) et bien joué quand même les Bleus avec Bardet 2e et Alaphilippe et Pinot dans le Top 10… A part ça, il se chuchote que le mythique stade de Wembley, l’antre des footballeurs anglais, pourrait être vendu au milliardaire pakistano-américain Shahid Khan ; qu’il en soit propriétaire, soit mais le pire c’est qu’il veut y installer son équipe de football américain des Jaguars de Jacksonville… A part ça, on sait maintenant que la finale de la Coupe Davis ‘’Made in Piqué’’ aura lieu à Madrid ; mais on ne sait toujours pas quand… A part ça, et tennis encore, les Français sont toujours aux abonnés absents : Tsonga a repris et s’est re-re-re-re-re-re blessé, Monfils a re-re-re-re-re-repris mais se re-re-re-re-re-re-réinterroge et Pouille, doute encore, encore, encore et encore…

Il l’a dit. « Non, je ne suis pas le nouveau Merckx, je suis seulement moi. », de Remco Evenepoel, le nouveau phénomène du cyclisme belge. A peine dix-huit ans, il est considéré comme l’un des futurs grands -et même plus que ça- du vélo mondial. Il avait commencé par le foot mais s’est finalement lancé dans le vélo sur lequel il s’est découvert un potentiel hors du commun.  Bilan cette année : 41 courses et… 32 succès. Et le plus étonnant, celui du Mondial juniors en Autriche ou ; après une chute, il a rattrapé ses deux minutes de retard sur la tête en 17 kilomètres avant de s’en aller tout seul franchir la ligne « son vélo à bout de bras », révèle Philippe Brunel. Des espoirs, des prodiges, raconte le journaliste de L’Equipe, on en a connu des tonnes. Mais celui-là, ça a vraiment l’air d’être ‘’quelque chose’’. En tout cas, Patrick Lefevère, manager Quick Step (l’équipe à plus de 50 victoires cette saison !), a ‘’blouzé’’ les Sky et leurs millions d’euros en l’enrôlant…
« J’ai l’ambition d’être un champion mais sans précipitation », a conclu le gamin…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb