France Sport

Amical : MBappé sauve les Bleus du ridicule

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Ph. Mayen FFF

Menée 0-2 par l’Islande, l’Equipe de France doit son salut à la furia de Mbappé auteur d’une fin de match irrésistible.

Révélation de l’Euro 2016 mais depuis retombée de son irrésistible ascension et battue depuis neuf matches, l’Islande a failli créer une grosse surprise, ce jeudi soir, au stade du Roudourou à Guingamp. Mais grâce à ce diable de Mbappé, les Français ont réussi in extremis à arracher le partage des points alors qu’ils étaient menés 2-0.
Il faut bien reconnaître que l’équipe championne du monde avait la tête ailleurs et qu’elle a manqué cruellement de détermination et d’ambition. Oh, les Bleus ont pourtant bien essayé de construire, de combiner  mais à chacune de leurs attaques, il a manqué l’étincelle, le coup de rein, la combativité et un peu de cette réussite qui sied aux plus volontaires.

MBappé le sauveur. On comprend mieux pourquoi à la mi-temps, Didier Deschamps avait son regard des mauvais jours. Les Bleus, trop mous, étaient menés  1-0 sur un but de Bjarnasson qui, d’un tir à raz de terre, avait trompé Lloris, à la suite d’une contre-attaque rondement menée (30e, France 0-Islande 1). Le gardien français allait quelques minutes plus tard repousser le ballon du 2-0.

Après le repos, le scénario ne changeait pas avec une équipe de France qui faisait certes preuve de bonne volonté mais sans le cœur…. Et c’est sur un corner que la défense se faisait mystifier Arnasson sautant plus haut que tout le monde et trompant une seconde fois Lloris (58e, France 0 –Islande 2).

Comme nous l’avons dit, c’est une nouvelle fois, comme il le fait au PSG, MBappé qui allait éviter le ridicule aux Bleus. D’abord avec un peu de réussite (mais encore faut-il la provoquer…) sur un tir puissant que le défenseur Eyolfsson détournait dans son but (86e, France 1- Islande 2), puis à la dernière minute du temps réglementaire sur un penalty suite à une main d’un défenseur islandais (90e, France 2-Islande 2). L’équipe de France s’en sortait bien mais sans gloire. Et Deschamps ne pavoisait pas, loin s’en faut, troublé par l’attitude de ses joueurs…

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb