France Sport

SportHebdo : quand Pogba paie l’addition

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Les Bleus et leur bague, le tennis français et ses soucis, le vainqueur du Tour et son trophée envolé et Benzema qui veut qu’on l’oublie... L’actualité sportive vue au-delà du simple résultat.

Combien ? La semaine dernière nous évoquions la générosité du footballeurs marseillais Ocampos qui avait spontanément "dévalisé" une supérette pour offrir denrées et matériel à une association caritative. Cette semaine, c’est le geste de Paul Pogba en épilogue de l’affaire (quand même futile) des bagues bleu-blanc-rouge que veulent s’offrir les Bleus champions du monde attirés comme tous les footballeurs par tout ce qui brille. Au départ, la Fédération voulait prendre en charge une partie de la dépense ce que la plupart des champions du monde ne souhaitait pas estimant que c’était à eux de financer cette auto-récompense, ce qui est tout à leur honneur. Pour la petite histoire, précisons que ce projet est à l’initiative d’Antoine Griezmann qui prenait exemple sur les basketteurs américains sacrés champions de NBA. Finalement, Pogba a donc décidé de régler l’addition,  la 3F participant quand même un peu en assurant pour 10.000 euros (selon Le Parisien)  la traversée de l’Atlantique des précieux objets. Bon, mais… bague à part,  pour ce qui est du prix unitaire du bijou, on repassera !

Inexorable ? On va nous dire qu’on s’en prend souvent aux tennismen français et à leurs piteux résultats. N’empêche qu’on peut s’interroger à un peu plus d’un mois de la finale de la Coupe Davis.  Qu’on en juge seulement par les titres de cette page spéciale de L’Equipe (9 octobre) consacrée à trois d’entre eux. « Maussades, les Français… » Et de détailler : pour Gaël Monfils, c’est « La grande déprime » ; pour Adrian Mannarino, c’est « La confiance en berne » ; et pour Gilles Simon, c’est « L’état de stress. » Quand on sait que Lucas Pouille est en plein doute, que ‘’Djo’’Tsonga est hors du coup, que Benoît Paire est intermittent («On fait ce qu’on peut… », L’Equipe 11 octobre) et qu’actuellement il n’y a que le seul Richard Gasquet qui s’en sort à peu près, il y a de quoi s’inquiéter de cette lente (et inexorable ?) dégringolade du tennis français qui n’aura pas un seul représentant dans les vingt premiers du classement mondial ! Une première depuis douze ans…

A part ça. A part ça, Geraint Thomas s’est fait voler son trophée de vainqueur du Tour de France : il avait confié son vase bleu et or en porcelaine de Sèvres au fabricant de vélo Pinarello pour l’exposer au salon du cycle de Birmingham et le trophée a disparu pendant le démontage du stand ; drôle d’échappée… A part ça, Rafael Nadal est toujours aussi motivé lorsqu’il se saisi d’un manche : mais là ce n’était pas celui de sa raquette mais bel et bien celui du balai pour aider au nettoyage des maisons de sinistrés après les inondation de Saint Llorenç aux Baléares  et, en prime, il a mis à disposition les locaux de son académie ; élégant dans la vie comme sur les courts… A part ça, la nouvelle Coupe Davis imaginée par le footballeur Gerard Piqué et son groupe Kosmos ont du mal à conclure le point et pourrait même se prendre un passing shot de revers si la date était fixée fin novembre 2019 qui n’intéresse ni Federer, ni Djokovic, ni Zverev et quelque autres ; hé footeux, qu’est ce qui t’a pris de t’occuper de la petite balle jaune…

Ils l’ont vraiment dit. « Je vous demande de m’oublier », de Karim Benzema à l’attention de Noël Le Graët, le président de la 3F, qui pense que l’attaquant ne reverra pas le maillot bleu ; un partout la balle au centre…… « Il aimait bien savoir combien l’entraîneur du PSG ou de l’OM, et souriait en douce de se savoir plus haut », de Régis Testelin, envoyé spécial permanent de L’Equipe sur la Côte d’Azur, à propos de Leonardo Jardim (11 octobre) qu’il côtoyait presque au quotidien  ; comme quoi le Portugais à l’élocution hasardeuse savait bien se faire comprendre… « Les nageurs ont une activité mentale extrêmement intense (…) ils sont tout seuls et ça gamberge grave », de l’addictologue PhilippeBatel pour expliquer la dépendance à l’alcool de l’Américain Ryan Lochte ; une plongée qui vaudra au champion une cure de désitoxication… « Je suis toujours tombé sur plus fort », de Thibault Pinot avant le Tour de Lombardie qu’il a magnifiquement remporté devant les plus forts…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet).

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb