France Sport

SportHebdo : quand le foot s’égare

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Une dramatique disparition et des questions, un ‘’drôle’’ de chassé-croisé, le football a été secoué la semaine dernière. Quant aux sportifs d’hiver, ils surfent sur la réussite.A part ça, Ronaldo n’ira pas en prison et Usain Bolt ne jouera pas au foot. L’actualité sportive vue au-delà du simple résultat.

De Nantes à Monaco… Aussi triste qu’elle soit, la disparition la semaine dernière au dessus de la Manche et au large des îles anglo-normandes du footballeur argentin Emiliano Sala peut faire apparaître les errances du football professionnel et de son environnement. Même constat du côté de Monaco où l‘insolite chassé-croisé d’entraîneurs en dit long sur la navigation à la petite semaine de certains dirigeants qui se sont quelque peu fourvoyés ces derniers mois…
Emiliano Sala d’abord, qui se sentait si bien au FC Nantes (où il était le meilleur buteur et un joueur apprécié) qu’il aurait préféré s’en aller cet été le travail accompli et avec une meilleure cote. Mais le président Kita et son fils Franck  en ont décidé autrement (contre l’avis de l’entraîneur) en le poussant dès cet hiver vers Cardiff   -pas franchement huppé en Premier League (18e)- pour 17 millions d’euros avec à la clé un salaire multiplié par… six! Depuis l’accident, on a d’ailleurs peu entendu les dirigeants nantais peut-être pas franchement à l’aise d’avoir, si l’on ose dire, forcé un destin devenu désormais contraire. Pour le joueur, sa famille et ses coéquipiers, bien sûr, et c’est cela le plus douloureux. Mais pour le club également qui perd gros humainement parlant et financièrement le  versement des17 millions pouvant être gelé par les Gallois en attendant les conclusions de l’enquête. Car enquête il va bien y avoir après cet imbroglio concernant le pilote de l’avion qui n’était pas celui prévu mais également vis-à-vis de l’agent Mc Kay, organisateur du voyage, dont il semblerait (selon L’Equipe, 27 janvier) qu’il ait des liens proches avec le dit pilote (Ibbotson) ; quant à celui initialement prévu (Henderson), il ne pourrait être que le simple convoyeur d’un avion privé appartenant à une société écran et pas habilité (selon Aujourd’hui,25 janvier) au transport payant de passagers…   Tout ça fait quand même beaucoup pour un simple transfert et pose question sur la gestion du club de Loire-Atlantique et sur les modalités d’une transaction.
Et à Monaco ! Là, on est dans l’ubuesque : viré en octobre, Leonardo Jardim revient pour remplacer Thierry Henry appelé à grand renfort médiatique pour être le sauveur de l’AS Monaco en pleine dérive. Messieurs Rybolovlev et Vasilyev, ont certes reconnu ‘’la queue basse’’ leur erreur et leur trop grande précipitation de l’automne, ce qui est la moindre des choses.  Bien sûr, le club de la Principauté est riche et il n’est pas prêts d’être en danger. Mais de là à verser en octobre 8 millions d’euros au Portugais en guise d’indemnités de licenciement  puis le rappeler trois mois après en versant cette fois entre 10 et 15 millions à son ex-remplaçant et désormais ex-entraîneur. Sans parler de la valse des staff, Jardim et Henry revenant et partant avec leurs hommes. Pour l’équilibre d’un club et d’une équipe, on fait mieux. Certes, il devrait y avoir un arrangement avec Jardim. Mais il n’est pas sûr du tout que le prince Albert apprécie de voir autant d’argent mal utilisé voire jeté par les fenêtres…
Si les deux ‘’événements’’ sont totalement différents, ils en disent quand même long sur ce football qui joue sans vergogne avec les hommes, qui  s’égare à force d’affaires en tous genres et dont on se de demande si les hommes qui sont à sa tête ont vraiment la tête sur les épaules…

Tout schuss. Les sports d’hiver français continuent de surfer sur la bonne vague :  la Marseillaise pour le couple Vanessa James-Morgan Ciprès et pour les danseurs Gabriella Papadakis-Guillaume Cizeronen Bielorussie ; deuxième succès en une semaine en slalom pour Clément Noël à Kitzbühel, la mecque du ski alpin, et devant Marcel Hirscher, s’il vous plait ; probant succès de Quentin Fillon-Maillet à la mass-start d’Antholz devant Johannes Boe et impressionnant tir groupé (2, 3, 4 et 5) des Bleus la veille en poursuite ; 10e victoire de sa carrière pour Maurice Magnificat sur le 15 km de fond de Davos; et enfin, succès de Perrine Laffont sur les bosses du Mont Tremblant du Canada. Comme dirait Killy (avec l’accent montagnard si possible), c’est tout bon  …

A part ça. A part ça, l’essai effectué en Australie l’année dernière n’ayant pas été convaincant, Usain Bolt a définitivement abandonné l’idée d’une reconversion en footballeur ; sa carrière de sportif est donc terminée et c’est mieux ainsi…
A part ça, Cristiano Ronaldo devra payer 18,8 millions d’euros d’amende pour fraude fiscale et a écopé de 23 mois ferme mais comme il n’a pas de casier judiciaire et qu’en Espagne il n’y a pas d’emprisonnement à moins de deux ans ferme pour une première condamnation, il évite la prison ; malins les juges ibériques :  23 mois, c’est à un mois près...
A part ça, Yoann Gourcuff qui n’a joué que six matches avec le Dijon FC (L1) sans avoir marqué le moindre but ni livré la moindre passe décisive a résilié son contrat avec le club de la Côte d’Or ; autant dire qu’on ne reverra pas l’éternel blessé et ‘’Arlésienne’’du foot français sur un terrain : triste fin…
A part ça, les volleyeuses de Cannes ont de nouveau posé en tenue très légère pour leur traditionnel calendrier glamour lancé en 2008 ; heureusement que les féministes et antisexistes ne s’intéressent pas au sport…

Ils l’ont vraiment dit. « Ca va presque trop vite pour moi », de Clément Noël, double vainqueur des slaloms de Wengen et Kitzbühel ; en tout cas, pour l’instant il va trop vite pour les autres
« Johannes (Boe) est sans doute le futur de notre sport mais je ne suis pas encore le passé », du biathlète Martin Fourcade qui n’a pas la même réussite que l’année dernière ; et qui est encore 2e de la Coupe du monde…
« Tous les athlètes veulent se retrouver dans cette zone où tout se déroule sans effort (…) C’est comme une force qui vous entraîne, vous envahit et vous vous sentez divin, dans une autre dimension », de Novak Djokovic après sa demi-finale expéditive contre Lucas Pouille ; et ce n’est pas Rafel Nadal, battu sèchement en trois sets en finale qui dira le contraire…
« La vie de président, c’est très éprouvant. Mais il y a un côté addictif : on sait que ce n’est pas bon mais on continue », de Mourad Boudjellal qui se donne encore quatre ans à la tête du RC Toulon ;  nous, on doute qu’il décroche un jour et s’il le fait, il manquera au rugby…
(Sources : L’Equipe, Aujourd’hui, internet).

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb