France Sport

SportHebdo : une belle leçon de vie

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Fratmat

Le pardon d’un footballeur insulté, le camouflet de Bernard Laporte, un contrôle rocambolesque, le retour d’un géant et les bons mots… L’actualité du sport vue d’un autre œil.

L’insulte et le pardon. « C’est Dieu qui m’a donné la force. Je suis pour l’amour.» Que vous vous appeliez Jean-Pïerre, Natacha ou Samuel (comme le chantait Jean Ferrat dans ‘’Nuit et brouillard’’), quelles que soient vos orientations religieuses, vos convictions spirituelles ou vos croyances et vos certitudes,  il y a un footballeur qui nous a donné une belle leçon de vie. Insulté par un pauvre d’esprit qui n’avait rien de trouvé de plus ‘’intelligent’’ que de lancer des cris de singe à son encontre, Prince-Désir Gouano, le capitaine d’Amiens, a dans un premier temps songé à quitter le terrain avant de finalement reprendre le cours du match contre Dijon, le triste individu ayant été interpellé.
Si l’on pourra encore regretter que peu de joueurs aient réagi, on retiendra surtout la grandeur d’âme du franco-ivoirien qui n’a pas voulu porter plainte et a, au-delà de son émotion et au nom de l’amour, pardonné à son insulteur. En pointant du doigt ce spectateur, en lui demandant de répéter ses cris (ce qu’il a fait), il a simplement voulu dénoncer la bêtise humaine. « Personne ne naît raciste (…) mais selon moi c’est une mauvaise graine qui a été semée. C’est contre ça que je me bats, pas contre l’homme. Lui, je lui ai pardonné mais le racisme je l’ai condamné. C’est pour ça que je n’ai pas porté plainte » a t-il  déclaré ce lundi matin dans L’Equipe.
Vendredi soir, à chaud, il avait fait preuve d’une grande dignité : «  Je ne porte pas plainte car je pense que cela aura plus d’impact pour que cet individu transmette à ses enfants que ce type de comportement ne sert à rien. » Puisse Prince-Désir Gouano être entendu…

Tampon-camouflet. Mais quelle mouche a donc piqué Bernard Laporte ? Quelle idée d’organiser un référendum pour savoir si le Quinze de France pouvait être entraîné par un étranger ?  Probablement un peu de démagogie (ou de démocratie participative…) pour réaffirmer être le président de tous les rugbys mais également une occasion de se refaire une image après celle écornée par l’éviction de Guy Novès du Quinze de France et son remplacement par Jacques Brunel dont le bilan est encore plus ‘’cata’’, après les  soupçons de ‘’petits arrangements entre amis’’, entre la Fédération et  Mohed Altrad, (président de Montpellier rugby) , après les rumeurs sur l’ambiance détestable au sein dans les bureaux de la Fédé, après enfin les problèmes de gestion financière et le lourd endettement de l’institution fédérale alourdi récemment pas le million de dédommagement à payer à Guy Novès…  
Plutôt préoccupés de savoir «  s’ils pourront ouvrir la buvette dimanche s’il pleut  » comme l’a écrit Arnaud Requenna dans L’Equipe (13 avril), quels parents emmèneront les juniors à 200 kilomètres de là ou encore qui lavera les maillots, les responsables des ‘’petits’’ clubs n’ont voté qu’à 51% pour 59% de non à l’étranger. Bernard Laporte aurait pu s’en douter mais à force de se croire au dessus de la mêlée, de souffler le chaud et le froid, de botter en touche et là, d’ouvrir le jeu à l’aveuglette, il a perdu de sa crédibilité et s’est pris un gros tampon en forme de camouflet. Et le rugby français, qui n’avait pas besoin de ça,  avec lui…

A part ça. A part ça, après une semaine rocambolesque entre le Maroc et Paris, une conférence de presse pleine d’émotion (sincère ou feinte), des récits (vrais ou exagérés), des mots forts (parfois trop…), une suspension provisoire de la Fédé (en attendant que…) et enfin un Conseil d’Etat sollicité, tout cela pour un contrôle raté, refusé, fui, contesté, illégal (selon les parties…), Camille Calvin a finalement pris le départ du Marathon de Paris, en a terminé 4e avec le record de France dont on ne sait s’il sera homologué. En attendant et quel que soit l’épilogue, c’est l’athlétisme qui en a pris un sérieux coup…
A part ça, après dix années de dérives, d’ennuis, de blessures et d’absence, Tiger Woods a remporté le Masters d’Augusta. Avec ce quinzième ‘’Majeur’’ il n’est plus qu’à trois titres pour égaler la légende Jack Nicklaus et devenir à son tour une légende du golf et du sport mondial. Un peu comme Roger Federer  en tennis qui pourrait rejoindre Jimmy Connors et ses 109 titres majeurs :les grands champions ne meurent jamais…
A part ça, depuis le 17 mars, Tony Parker ne fait plus partie du cinq majeur de sa nouvelle équipe de Charlotte ; serait-ce le chant du cygne pour l’emblématique basketteur français. On espère pour lui une autre sortie que par la petite porte…

Ils l’ont vraiment dit. « Au regard des moyens économiques, des moyens sportifs et de l’engouement dont dispose la France, Les All Blacks du rugby, c’est nous », de Mourad Boudjellal  qui affirme que le Quinze de France peut être champion du monde : s’il le dit…
« J’ai rêvé que j’étais dans le corps de Mélanie comme dans le film L’Aventure intérieure. J’arrive dans sa main et je vois les tissus qui se recollent », de Eric Hagard, l’entraîneur de Mélanie De Jesus Dos Santos, championne d’Europe du concours général individuel ; « C’était psychédélique », conclut-il,  on veut bien le croire…
« Au 8, je me suis mis dans le rough et j’ai fait bogey sur un trou à birdie », de Justin Rose, au Master de golf d’Augusta ; les spécialistes apprécieront et surtout comprendront...
« La compétition de haut niveau, c’est comme Electric Lalyland* : sans LSD c’est impossible (…) Ne pas se doper, c’est  perdre son âme. Lance est Armstrong est le Jimi Hendrix de l’effort » , du polémiste Yann Moix (dans l’émission Les Terriens du samedi) qui a pris la défense de Patrick Montel, le journaliste de France Télévision, qui avait tenu des propos ambigus sur l’affaire de contrôle de la marathonienne Clément Calvin…
*Album mythique de Jimi Hendrix. Experience
(Sources : L’Equipe, Le Parisien/Aujourd’hui, sites internet)







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb