France Sport

Mondial rugby : la France en quart mais…

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

FFR

Que ce fut difficile ! Vainqueur de justesse (23-21) des Tonga, le Quinze de France s’est qualifié pour le quart de finale du Mondial du Japon. Mais il lui faudra être beaucoup beaucoup plus performant pour espérer intégrer le dernier carré.

Le Quinze de France jouera en quart de finale du Mondial du Japon. Ce dimanche, à Kumamoto, il a obtenu son billet pour la phase finale grâce à sa victoire (23-21) sur les Tonga. Un succès de nouveau obtenu dans la douleur comme face à l’Argentine et aux Etats-Unis. Car, jusqu’aux dernières minutes, les Bleus de Jacques Brunel ont dû batailler ferme pour éviter de se retrouver en mauvaise posture face à des Tonguiens galvanisés comme jamais et capables à tout moment d’un ultime rush diabolique.

C’est d’ailleurs ce qu’il advint à la 78e minute lorsque Kapelli, à la suite d’un mouvement plein de fougue et de détermination, planta un essai en coin, transformé, remettant les joueurs des îles à… deux points et à portée d’une pénalité. Heureusement, le temps joua en faveur des Bleus : sur l’engagement, ils récupérèrent le ballon, surent le conserver à peine une minute avant que Dupont, au gong, ne délivre ses partenaires en l'expédiant hors terrain. Ouf !
 

Vatakawa (Photo France Rugby).


Une fois encore donc, les Français ont peiné et se sont faits peur. Tout avait pourtant bien commencé -comme souvent d’ailleurs- puisqu’ils menèrent rapidement 10-0 (5e), puis 17-0 (31e). Ce fut d’abord, après une pénalité d’entrée de NTamack, un essai de Vakatawa qui se trouva à la conclusion d’un ballon perdu sur touche par les Tonguiens, puis un autre de Raka qui profita d’un coup-franc (bras cassé) subtilement et rapidement joué par Serin.

A 17-0, les Bleus prenaient la mesure du match. Mais c’était sans compter sur les Tonguiens qui retrouvèrent alors leurs vertus en engageant un défi physique que durent subir les Français. Ces derniers réussirent cependant à contrôler la fureur mais ne surent pas profiter des erreurs adverses en commettant eux aussi trop de fautes (quatre en-avant…) pour reprendre la main. On notera que les Français se virent refuser deux essais (Ollivon 45e  et Penaud (67e) pour des en-avant préalables.

Et ce qui devait arriver arriva : juste avant la pause, un rush tonguien se concluait par un essai logique. 17-7 à la mi-temps. Puis 17-12 deux minutes après la reprise, le centre Hingano profitant d’un rebond mal négocié de Médard pour un nouvel essai (47e).
 

Ntamack (photo France Rugby).


Si deux pénalités de NTamack (51e et58e) profitèrent aux Français (23-14), ces derniers ne surent toujours pas prendre enfin la mesure des iliens malgré la rentrée de Dupont qui redonna un peu plus de punch. Après ce deuxième essai refusé, précédemment évoqué, qui aurait mis définitivement les Français à l’abri, la fin de la rencontre allait être encore une fois pleine d’indécision. On sait ce qu’il advint…

Il reste maintenant l’Angleterre au programme des matches de poule. Ce sera samedi prochain. Une défaite ne serait pas dramatique mais une victoire sur leur meilleur ennemi permettrait aux Bleus de refaire le plein de confiance. Avant d’affronter en quart, l’Australie ou le Pays de Galles. Vaste programme, non…

 


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb