France Sport

Equipe de France : Un match nul encourageant

Publié le  Par Un Contributeur

image article

Dans un match moyen, ni l’Equipe de France ni l’Uruguay n’auront su inscrire un but hier au Havre. Toutefois, quelques motifs de satisfactions chez certains joueurs.- Par Raphaël Didio

 

 

Avant la rencontre, un dernier hommage pour Thierry Roland, décédé le 16 juin dernier, avec une (vraie) minute de silence à l’anglaise, où joueurs comme spectateurs ont applaudi. Et puis le début de cette rencontre qui s’avèrera longue, parfois ennuyeuse, parsemée ici et là de quelques petits coups d’éclats. Bien sûr, tous les joueurs n’ont pas repris la compétition et tous ne sont pas encore à leur meilleur niveau physiquement, comme Karim Benzema ou Olivier Giroud. Mais il faut noter les bonnes prestations de certains, comme les deux axiaux Yanga-Mbiwa et Sakho associés pour la première fois dans l’axe, certes, face à des attaquants Uruguayens peu inspirés à l’image de Forlan et Abreu et de toute cette équipe Uruguayenne de manière plus générale, prudente et en manque d’inspiration sans ses deux fers de lance de l’attaque Luis Suarez et Cavani.

 

Dès la première minute, un premier danger en faveur de l’Equipe de France. Un ballon mal dégagé par le gardien Muslera, sorti de sa surface pour devancer Franck Ribéry côté gauche, un dégagement mal assuré qui arrive dans les pieds de Benzema qui tire de 40 mètres vers les buts vides, sans succès. Les Français réalisent une bonne première demi-heure, avec quelques jolis mouvements entre les offensifs et les latéraux. Ribéry commence d’ailleurs très bien son match avant de s’éteindre progressivement au fil des minutes. A la 14ème minute, Yanga-Mbiwa trouve le poteau suite à un corner de Valbuena et une déviation de Giroud. Cinq minutes plus tard, après une belle session collective, Ribéry délivre côté droit un joli centre sur la tête de Benzema. Le ballon est détourné sous la barre par Muslera mais l’arbitre ne donnera pas de corner. 

 

Yanga-Mbiwa aurait pu inscrire son premier but dès son premier match sur cette action qui finira sur le poteau. Photo : L’Equipe

 

 

A la 27ème minute, Mathieu Debuchy, touché à la cheville, cède sa place au capitaine parisien Christophe Jallet qui honore ainsi sa première sélection en Equipe de France. Et puis plus rien jusqu’à la pause. Les Français auront une domination stérile qui se traduit notamment par la possession de balle (70% à la 34ème minute). Il faudra attendre la 40ème pour voir une première vraie offensive de l’Uruguay qui se terminera par une frappe de Forlan en dehors de la surface repoussée de la tête par Sakho. Les cinq dernières minutes seront à l’avantage des Sud-Américains qui se contenteront de garder le pied sur la balle et de faire tourner.

 

Une seconde mi-temps très inégale

 

En seconde mi-temps, un autre joueur fait ses grands débuts en Equipe de France : Etienne Capoue. Le Toulousain, entré à la place de Rio Mavuba, sera d’ailleurs l’une des bonnes satisfactions de cette mi-temps, en étant disponible, présent à la récupération et techniquement très intéressant. Le contraire de Gonalons et Mavuba associés à la récupération et qui ont réalisé des copies ternes. Capoue est d’ailleurs à l’origine de la première grosse occasion française de cette seconde mi-temps. Après un loupé de Ribéry, qui ne tente pas la frappe pleine axe du gauche mais une mauvaise talonnade à destination de Benzema, le ballon est récupéré par les Bleus et notamment Capoue qui, à l’entrée de la surface, adresse un joli centre sur Valbuena. Tout seul face à Muslera, il tire sans contrôle de l’intérieur du pied mais bute sur le portier de la Celeste.

 

A l’heure de jeu, sur un superbe service de Ribéry, Benzema effectue un plat du pied sans contrôle qui termine sur le poteau. Ce sera la dernière occasion du Madrilène puisqu’il se fera remplacer par Marvin Martin trois minutes plus tard. Fini le 4-4-2, retour à un 4-3-3 que prônait Laurent Blanc. L’entente entre Giroud et Benzema n’a pas porté ses fruits, les deux joueurs ne se sont jamais trouvés. Le dernier meilleur buteur de Ligue 1 a d’ailleurs été inexistant tout au long de la rencontre.

 

Giroud et Benzema ne se seront pas trouvés hier soir. Photo : l’Equipe

 

 

Quelques minutes plus tard, Franck Ribéry adressera un centre-tir-feuille morte qui a bien failli se loger dans la lucarne. Une minute plus tard, l’Uruguay obtiendra deux occasions très chaudes : d’abord un tir de Cristian Rodriguez raté qui arrive dans les pieds d’Abreu, seul aux six mètres mais Lloris repousse la tentative de « El Loco ». Sur le corner qui suit, Diego Lugano est absolument seul aux six mètres mais son intérieur du pied gauche part complètement au-dessus des buts.

 

A un quart d’heure du terme, Briand et Gomis entrent respectivement en lieu et place de Valbuena et Giroud. Les deux lyonnais seront les plus en évidences sur ce dernier quart d’heure. Gomis se fait remarquer une minute après son entrée en frappant de loin à ras de terre et détourné par Muslera en corner. Maxi Pereira répliquera par une frappe détournée encore par Sakho de la tête. Puis, un enchainement de raté : Briand loupe une première tête facile en prenant le ballon de l’épaule, puis en loupe une seconde quelques instants plus tard. Gomis se contentera d’une lourde frappe dans la surface qui s’envole très loin des buts et de manquer son contrôle sur un centre-tir de Patrice Evra.

 

Match nul logique donc. Encore du boulot pour Deschamps mais rien ne sert de s’inquiéter. Nombreux sont les joueurs qui découvrent le groupe France. Il faudra malheureusement rapidement peaufiner les automatismes, chose loin d’être aisée pour des joueurs qui ne jouent ensemble que quelques semaines dans l’année… Prochains rendez-vous les 7 et 11 septembre face à la Finlande et la Biélorussie, et débuter les éliminatoires de la Coupe du Monde au Brésil. Dans leur groupe, les Français croiseront la route des Champions du Monde et d’Europe en titre, l’Espagne. Inutile de préciser que la France, face aux autres petits adversaires, n’a absolument pas le droit à l’erreur.

 

Raphaël Didio

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb