Monde Sport

Mondial rugby (1/4): l’héroïsme des Bleus n’a pas suffi

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

ffr

Pas de demi-finale mondiale pour l’équipe de France battue d’un tout petit point par le Pays de Galles après un match remarquable mais plombé par l’expulsion de Vahaamahina.

L’équipe de France n’ira pas en demi-finale du Mondial. Ce dimanche, à Oita, elle a été battue par Le Pays de Galles d’un tout petit point (20-19). Pourtant, malgré cette défaite, les Bleus n’auront rien à regretter ni à se reprocher. Si ce n’est ce geste irraisonné de Vahaamahina, ce coup de coude qui lui valut fort justement un carton rouge synonyme d’expulsion, si ce n’étaient ces quelques fautes ou ballons perdus qui annihilèrent des périodes d’intense domination, si ce n’étaient encore ces deux coups de pied de N’Tamack sur les poteaux, l’équipe de France aurait passé le cap. Mais avec des si…

En tout cas, il ne faudra pas lui incomber la responsabilité de la défaite, les Bleus ayant parfois raté de précieuses occasions. Mais de toutes ces victoires à l’arrachée dans la phase éliminatoire, de toutes ces défaites désolantes, ce match restera peut-être comme l’acte fondateur d’une nouvelle génération. Bien sûr, les Bleus ont perdu. Mais autant ils ont pu décevoir dans des succès tirés par les cheveux autant, ce dimanche, ils ont, malgré l’élimination, montré d’énormes qualités tant le jeu que dans le mental et la solidarité, éléments essentiels dans le rugby.

Et à vrai dire et avec une petite pointe de chauvinisme, les Gallois n’étaient pas les meilleurs sur ce match. La preuve en est, s’ils ont bien marqué deux essais, ce n’était pas sur des actions construites. Au contraire des Bleus qui menèrent rapidement 10-0 (5e) grâce à Vahaamahina à la suite d’une grosse pression sur la défense galloise, puis sur ce déboulé du duo N’Tamack-Dupont conclu par Ollivon (7e). Hélàs, et c’est encore un ballon bêtement perdu, qui permit à Tipuric d’aller planter entre les poteaux (12e). Preuve de la détermination française, c’est Vakatawa qui remettait son équipe à l’écart grâce à un super rush dont lui seul a le secret (30e).

A 19-10 au repos, les Bleus avaient fait le travail. C’est alors que survint le tournant de la rencontre. Alors que les deux packs se disputaient la conquête du ballon, Vahaamahina (48e) eut ce geste incontrôlé, un de ces gestes d’énervement qui font le rugby et qu’on déclenche sans le vouloir vraiment mais poussé par on ne sait quelle force…



Le deuxième ligne ne contesta pas réalisant à la sortie du carton rouge qu’il avait fait, appelons cela comme il faut, une grosse connerie. Et qu’il s’en voudra sûrement longtemps. Car dès lors, malgré l’esprit de corps, leur vaillance, leur agressivité et le sentiment que c’était encore jouable, les Bleus perdirent peu à peu pied face à des Gallois rassénérés. Il restait un peu plus de cinq minutes à jouer lorsqu’un ballon attrapé au petit bonheur la chance (y-avait-il en avant préalable dans la conquête…) voyait Moriarty franchir la ligne dans un ultime coup de rein (74e). C’en était fini du fol espoir des Français… Leur héroïsme de la dernière demi-heure n’a pas suffi. On ne gagne pas à quatorze contre les Gallois…


OITA (Japon). PAYS DE GALLES bat France 20-19 (Mi-temps 19-10 pour la France)
France. 3 essais (Vahaamahina 5e, Ollivon 7e, Vakatawa 30e )   2 transformations (N’Tamack 7e, 30e)
Carton rouge : Vahaamahina (48e).
Galles. 2 essais (Tipuric 12e, Moriarty 73e), 2 transformations (Biggar 12e, 73e ) 1 pénalité (Biggar 19e, 53e). Carton jaune : Moriarty (28e) .

Les autres quarts de finale
Angleterre bat Australie 40-16.
Nouvelle-Zélande bat Irlande 46-14
Afrique du Sud bat Japon 26-3
Demi-finales
Angleterre-Nouvelle-Zélande, samedi 26 octobre, 10 heures (heure française).
Pays de Galles-Afrique du Sud,, dimanche 27 octobre, 10 heures (heure française)
Finale
Samedi 2 novembre, 10 heures, (Yokohama)







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb