Monde Sport

Euro 2012 : la France monte en puissance

Publié le  Par Un Contributeur

image article

Dans un match qui aurait pu être reporté après les trombes d’eau impressionnantes et une série d’orages qui se sont abattues sur Donetsk, la France a réalisé un super match hier face à l’Ukraine. - Par Raphaël Didio

 

Un match arrêté après quatre minutes de jeu par l’arbitre - finalement repris dès 19h - cette averse aura finalement peut-être été un mal pour un bien pour l’Equipe de France. Des conditions climatiques rafraichies avec une pelouse qui a parfaitement absorbé l’eau ont rendu ce France-Ukraine plaisant à regarder, dans une ambiance survoltée grâce aux Ukrainiens venus bien évidemment assister en nombre à la rencontre de leurs protégés.

 

Il faut d’abord saluer Laurent Blanc pour avoir remanié son équipe de la meilleure des manières. Exit un Patrice Evra très moyen lors de ses récentes apparitions avec les Bleus, remplacé par Gaël Clichy qui a sans doute définitivement gagné sa place après un match combattif et sérieux, tant défensivement qu’offensivement. Mais c’est surtout le dispositif de Laurent Blanc qui a changé. Out Florent Malouda et fini le 4-3-3 avec deux relayeurs et un défensif : la paire Diarra-Cabaye était associé à la récupération et Samir Nasri positionné en 10. A droite, c’est le parisien Jérémy Ménez qui a débuté son Euro, avec Ribéry à gauche et Karim Benzema en pointe.

 

 

Jérémy Ménez décisif pour son premier match à l’Euro (crédits photo : AFP/Franck Fife)

 

 

 

Offensivement, la machine n’est plus en phase de rodage. Ménez et Ribéry n’ont cessé d’abuser avec efficacité de leur vitesse, de déborder leur vis-à-vis avec une facilité déconcertante et d’enclencher la majorité des occases françaises. Karim Benzema, qui a beaucoup moins dézoné que face à l’Angleterre, a su jouer son rôle de pivot à merveille. C’est d’ailleurs lui qui transmet les deux passes décisives à Ménez (53ème) puis Cabaye (56ème). Que dire d’ailleurs de ce dernier, qui prend une toute nouvelle dimension au sein du onze français ? S’il a effectué une première période moyenne où il a manqué de présence dans l’entrejeu, en seconde mi-temps, il était sur quasiment tous les bons coups. Il marque le second but, donc, et manque de peu d’inscrire l’un des plus beaux de la compétition après un superbe mouvement français ponctué par une lourde frappe à l’entrée de la surface qui tombe sur le poteau d’un Pyatov pas malheureux… Touché à la cuisse, il a été remplacé à la 68ème minute par Yann M’Vila, dont le retour était très attendu. 

 

 

Cabaye le buteur félicité par Benzema le passeur (crédits photo : AFP/Franck Fife)

 

Si les Bleus se sont fait peur par moment, notamment par ce vieux diable de Shevchenko, ils ont maitrisé de bout en bout cette rencontre. La possession de balle était kiffe-kiffe (52-48 pour la France) mais les tricolores ont effectué 16 tirs dont 11 cadrés, contre 9 et 2 cadrés pour l’Ukraine. Un bémol toutefois : la performance d’Adil Rami, encore très loin d’être rassurante. Tout le contraire de Philippe Mexès qui reste dans la lignée de son match face aux Anglais. A noter que c’est la première victoire de la France en compétition officielle depuis la demi-finale de la Coupe du Monde 2006 contre le Portugal (et un but d’un certain Zinedine Zidane sur pénalty).

 

Dans l’autre match de ce groupe D, l’Angleterre s’est imposée 3-2 dans un match épique face à la Suède, qui est d’ores et déjà éliminée. Les coéquipiers de Zlatan joueront donc la France mardi prochain pour du beurre. Les Français, eux, sont quasiment qualifiés, à moins d’une défaite par plus de deux buts d’écarts contre la Suède et d’une courte victoire de l’Ukraine. Mais difficile de prévoir un tel scénario tant la France semble être partie sur des bon rails dans cet Euro. Avec la première place en ligne de mire, il faudra également suivre attentivement les résultats du groupe C avec l’Italie, l’Espagne et la Croatie puisque l’une de ces trois équipes  sera le prochain adversaire de la France en quart de finale.

 

RIP Thierry Roland.

 

Raphaël Didio

 

 

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb