Monde Sport

CDM 2014 : le Brésil cale face au Mexique

Publié le  Par Raphaël Didio

image article

Flickr - Amil Delic

Le Brésil n'a pas su trouver la faille face à une très belle équipe du Mexique (0-0). Les Brésiliens restent premier à la différence du but.

Encore une fois, le Brésil n’a pas du tout été convaincant. Après un premier match gagné au forceps et bien aidé par l’arbitrage, la Seleção a montré un visage indigne d’un prétendu favori à la compétition. Sur ses terres, devant son public, les coéquipiers de Thiago Silva inquiètent et on ne serait pas étonné de les voir douter de plus en plus à mesure que la compétition avance. Face à cette bonne et (pas si) surprenante équipe du Mexique, le Brésil n’a réagi que par à-coups, et aurait très bien pu se faire surprendre. Le hold-up n’aurait pas existé et le match nul reste dans l’ensemble cohérent compte tenu de la physionomie du match.


En première période, le Brésil a tardé à rentrer dans le match et les Mexicains se sont contentés d’observer le jeu adverse se déployer sans la moindre once d’éclat. C’est même le Mexique qui obtient l’une des premières vraies opportunités de cette rencontre avec une belle frappe de loin de Peralta claquée par Julio César (24e). Deux minutes plus tard le Brésil réagit par l’intermédiaire de l’inévitable Neymar d’une belle tête qui force Ochoa à se détendre. C’est surtout à la 44e que le Brésil aurait pu, ou dû, prendre l’avantage. Sur un coup de pied arrêté, Thiago Silva de la poitrine remet pour Paulinho qui bute devant Ochoa sorti au-devant du joueur de Tottenham.


Guillermo Ochoa en état de grâce


Dans le second acte, ce sont les Mexicains qui ont d’abord pris le jeu à leur mesure. Timoré, les Brésiliens ont subi durant une bonne vingtaine de minutes avec de multiples tentatives de loin (53e, 55e, 57e). Le Brésil réagit après l’heure de jeu, toujours par Neymar. D’abord un coup-franc qui frôle la lucarne (62e) avant d’offrir l’opportunité à Ochoa, le portier d’Ajaccio, de briller à nouveau après une belle volée repoussée de la poitrine (68e). Entré en jeu quelques minutes auparavant en lieu et place d’un Fred transparent, Jô bien servi dans le dos de Rafael Marquez manque complètement sa frappe qui passe à côté des buts.


Mais c’est Thiago Silva, le capitaine, qui obtient la balle de match. Sur un nouveau coup de pied arrêté, le défenseur du PSG se retrouve seul aux six mètres mais sa tête puissante est encore repoussée par « Memo » Ochoa. En fin de match, c’est le Mexique qui aurait pu finalement gratter la victoire. D’abord par un bel enroulé de Guardado juste au-dessus (90e) puis par Gimenez qui bute sur Julio César (90e+1). Bref, c’est avec un point du nul logique que les deux équipes se départagent. Le Brésil reste premier à la différence de buts, devant le Mexique. Face au Cameroun, normalement l’équipe la plus faible du groupe, le Brésil devra montrer un tout autre visage. Pour se qualifier, bien sûr, même s’il serait surprenant de voir le contraire, mais surtout pour se rassurer. 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb