Paris (75) Culture

Leonard de Vinci, le génie italien exposé à la pinacothèque de Paris

Publié le  Par Laurent Pradal

image article

© Pinacothèque de Paris 2015 - Serge Perraudin - Grapholon

La Pinacothèque propose du 29 octobre 2015 au 31 janvier 2016 divers documents écrits par le maître italien, concernant ses inventions et autres éclairs de génie que De Vinci a pu avoir tout au long de son existence.

Léonard de Vinci, Etudes concernant le vol mécanique, c. 1485, Plume, encre et traces de sanguine, 215 x 286 mm, Veneranda Biblioteca Ambrosiana, Milano

« Plus on connaît, plus on aime ». Cette citation, tirée d’un des carnets que compose le Codex Atlanticus de Leonard de Vinci, n’a jamais été aussi vraie avec l’exposition que consacre la Pinacothèque de Paris au peintre. Et pour cause, plus vous connaissez l’artiste, plus vous devriez apprécier la présentation de ses feuillets.

 

A l’occasion du 500ème anniversaire de l’arrivée du génie en France à la cour de François Ier (qui aura lieu l’année prochaine, en 2016), le musée de la place de la Madeleine propose donc une exposition consacrée à la vie de l’artiste et inventeur, à travers la présentation de différents feuillets écrits par Leonard lui-même, et rassemblés un siècle plus tard par Pompeo Leoni dans un recueil intitulé Codex Atlanticus.
 

Pourquoi « Atlanticus » ? On pourrait penser à une quelconque formule ésotérique que l’on accorde bien trop souvent à l’artiste, mais il n’en est rien puisque le terme fait tout simplement référence au format de la page, appelé « format atlantique ». Des feuillets recueillis montrant tout le génie de l’artiste, et qui permet d’observer de façon claire et nette le cheminement intellectuel de Léonard de Vinci.


Le Codex Atlanticus, un ensemble de feuillets entre cryptographie, art de la guerre et physique appliquée
 

Léonard de Vinci, Hommes renversant des échelles de siège, c. 1480-1482; Plume, encre et traces de craie noire ; 196 x 255 mm ; Veneranda Biblioteca Ambrosiana, MilanL’exposition montre également le niveau culturel et scientifique de l’époque, et le développement des sciences dans la deuxième moitié du XVème siècle. Cryptographie (transposition, écriture spéculaire), mécanique, optique, hydraulique (travaux sur différents systèmes d’irrigation), anatomie… L’étendue des connaissances scientifiques semble importante. Il en va de même pour d’autres domaines étudiés à l’époque, comme l’art de la guerre, la conception d’armes, la peinture ou encore la sculpture. Tous ces domaines ont été étudiés par le maître, qui a fortement été inspiré par de nombreux ouvrages et savants le précédant, comme Leon Battista Alberti ou encore Piero della Francesca.
 

L’exposition permet de visualiser les feuillets originaux de De Vinci, écrits de sa main… Des documents authentiques et d’une rareté qui font de l’exposition un must à aller voir pour vivre et ressentir l’Histoire de l’Italie au XVème siècle avec un grand –H. Malgré une logique dans le sens de visite de l’exposition pas toujours claire, la présentation du Codex Atlanticus est intéressante puisqu’on en apprend plus sur la vie de l’auteur des feuillets, mais également sur l’évolution de la pensée culturelle et scientifique de la fin du XVème siècle. La confrontation entre la schématisation de certaines inventions et leur réalisation en maquettes est bienvenue et démontre que Léonard de Vinci était bien en avance sur son temps. Un génie comme on en fait plus aujourd’hui.
 


Le plus de l’expo :
 

Les prix attractifs (une dizaine d’euros) pour pouvoir accéder à des documents uniques au monde. La circulation dans les salles assez fluide et réfléchie. Les explications, très fournies et très complètes, permettent de comprendre tout l’intérêt de l’exposition sans forcément être un expert en littérature et civilisation italienne de la Renaissance.
 

Pratique :
 

L’exposition Léonard de Vinci, il genio se tient à la Pinacothèque, 28 Place de la Madeleine, 75008, Paris. Métro : ligne 8, 12 et 14 station « Madeleine ». Entrée : tarif plein 13 euros, tarif réduit 11 euros. La réservation vous coûtera 1,50 euros de plus (frais de gestion). Le musée est accessible aux personnes à mobilité réduite.

© Photo: Veneranda Biblioteca Ambrosiana, Milano







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb