Paris (75) Culture

Elle avait posé nue devant La Joconde : relaxée

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

France2

L'artiste Deborah De Robertis avait posé nue devant La Joconde, au Louvre, le 24 septembre. Elle a été jugée et relaxée ce mercredi 18 par le tribunal correctionnel de Paris.

Ce n'était pas la première apparition de Deborah De Robertis nue devant le public. En septembre 2016, déjà, elle est au Musée des Arts décoratifs, puis à la Maison européenne de la Photographie, en poupée Barbie. FranceTVInfo rapporte ainsi le jugement intervenue en janvier 2017 :

« Le 18 septembre, l'artiste s'était rendue à l'exposition Barbie, perruque blonde sur la tête, dans une combinaison couleur chair qui laissait apparaître ses seins. En haut de ses cuisses, elle arborait une abondante toison pubienne factice. A la barre du tribunal, Deborah De Robertis avait expliqué vouloir "montrer le corps d'une vraie femme", là où "Barbie n'a pas de tétons et pas de poils sur le sexe". »


Le 24 septembre, elle arrive au musée du Louvre, accompagné et s'installe devant le tableau La Joconde, abandonnant le bas de son vêtement, face au public. La scène na pas duré longtemps, les gardiens du musée étant très vite intervenus. Le Figaro rapporte ainsi le jugement :

« Pour le tribunal correctionnel, qui a retenu les arguments de la défense, il s'agissait là d'un "acte militant et artistique" et l'on n'y retrouve "pas d'élément intentionnel" de commettre une exhibition sexuelle. Les juges ont noté "l'absence d'exposition des organes génitaux", "seuls les poils pubiens" étant visibles. L'artiste a en revanche été condamnée à effectuer 35 heures de travail d'intérêt général pour avoir mordu au bras un gardien, protégé par un épais blouson. »


En 2014, Deborah de Robertis avait posé nue devant L'Origine du monde, de Gustave Courbet. Elle avait juste écopé d'un rappel à la loi. Pourquoi ? La parole à la présidente du tribunal correctionnel, en janvier :

« En l'état actuel des moeurs en France (...), le geste de l'artiste n'était pas constitutif d'une exhibition. »


Qui est Debora De Robertis ? Elle a sa page Facebook. Konbini lui donne la parole dans un article et une video.  Et France 2 l'a rencontrée...

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb