Paris (75) Culture

Dieudonné veut acheter un théâtre à Paris

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Bientôt expulsé du Théâtre de la Main d'or, Dieudonné M'bala M'bala lance une souscription pour acheter un théâtre à Paris. Mais le parquet ouvre une enquête pour fraude fiscale.

A peine la décision d'expulsion du théâtre de La Main d'or connue, l'artiste Dieudonné a lancé sur son site Internet, dieudosphère.com, une souscription publique pour en acheter un autre. L'appel est lancé à ses fans. Les parts sont de 100 €. Il espère trouver un autre "campement" dans la capitale. Il s'explique dans une vidéo de 5'33, un petit sketch au ton chaleureux, complice...

« Oui, je suis encore debout, vivant, plus déterminé que jamais, malgré la rumeur d'exécution sociale dont je suis victime, hein... Effectivement, vous l'avez sûrement entendu, la presse de l'ancien monde se délecte, se déchaîne à nouveau sur votre humble serviteur... »

 



Parallèlement, les spectacles de sa tournée se poursuivent. Les tentatives pour l'interdire, comme à Grenoble, échouent. Il se produit ce vendredi 10 novembre à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il ira ensuite à Marseille (Bouches-du-Rhône). Les places sont vendues 9,90 € au tarif le moins cher. Et c'est complet, se félicite-t-il.



Outre l'achat d'un théâtre, Dieudonné M'Bala M'bala va devoir répondre à un soupçon de "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale". Le site Internet LesJours le rapporte ainsi, le 9 novembre : 
 

Selon les informations des Jours, le parquet de Paris a requis, le 28 octobre dernier, le renvoi de Dieudonné et de sa compagne, Noémie Montagne, devant le tribunal correctionnel. Ils avaient été mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment, abus de biens sociaux et organisation frauduleuse d’insolvabilité.


Dieudonné habitant en Eure-et-Loir, le parquet de Chartres suit désormais l'affaire. L'article des Jours étant payant, on pourra lire celui d'Europe 1. On reproche à l'humoriste des transferts de fonds (569.553 €) vers des proches au Cameroun, en 2012 et la présence à son domicile de 650.000 € en espèces, sans qu'il soit possible de déterminer l'origine de cette somme. Au même moment, des amendes et des dommages restaient impayés.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb