Paris (75) Culture

Non à la pub sur la colonne de la Bastille

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

RAP

"Résistance à l'agression publicitaire" porte plainte contre X, en fait la société JCDecaux, qui a installé de la publicité sur la colonne de Juillet, à la Bastille. Problème : c'est aussi un tombeau.

Et pourtant, dans le projet de rénovation de la place de la Bastille, présenté lundi 21, c'était écrit. Sous la colonne de Juillet, à la Bastille, sont inhumées les victimes des journées révolutionnaires de 1830 et 1848.


En 1830, il s'agissait de destituer Charles X et instaurer la Monarchie de Juillet, avec Louis-Philippe... Une plaque précise l'objet du monument :

« À la gloire des citoyens français qui s'armèrent et combattirent pour la défense des libertés publiques dans les mémorables journées des 27, 28, 29 juillet 1830. »

Inaugurée en 1840, la colonne est donc conçue aussi comme un monument funéraire, avec une nécropole souterraine (dont on veut rendre l'accès possible par le projet de zone piétonne).
 

Après la Révolution de février 1848, qui renversa Louis-Philippe, on y proclama la République avant d'y placer les corps de 196 victimes des émeutes.


"Violation ou profanation de sépulture"


Philippe Gallon, avocat de Résistance à l'agression publicitaire, porte plainte contre X pour profanation ou violation de sépulture (art. 225-17 du Code pénal) et écrit dans sa lettre :
 

« La Colonne de Juillet au même titre que la "Tombe du Soldat inconnu" est un lieu sacré, en ce qu’elle accueille les morts de la Nation.

L’affichage publicitaire a pour effet de le transformer en un haut lieu de la vénalité.

La marchandisation de cet espace viole le respect dû aux morts.

De manière générale, compte tenu du caractère dégradant pour la mémoire des morts de l’affichage publicitaire, il est considéré que les murs de clôture et d’enceinte des cimetières doivent rester vierges de tout affichage publicitaire. »

 


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Jérémy

28/11/2017 20:42

Sauf que ce gros naze il a oublié que ces publicités aidées au financement de la Colonne. Il suffit de lire entre les publicités...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

28/11/2017 20:42

Sauf que ce gros naze il a oublié que ces publicités aidées au financement de la Colonne. Il suffit de lire entre les publicités...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb