Paris (75) Culture

La réédition des livres antisémites de Céline est suspendue

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Jacques Terpant

La maison d'édition parisienne Gallimard suspend son projet de rééditer les pamphlets antisémites de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline.

Ces livres n'avaient jamais été interdits. Il s'agit de : "Bagatelles pour un massacre"(1937), "L’École des cadavres" (1938) et "Les Beaux Draps" (1941).  Qu'y lit-on ? Voici un extrait de "Bagatelles pour un massacre", qu'on trouvera sur archives.org...
 

« Ah ! fine pelure de faux étron ! Ah ! tu vas voir l'antisémitisme ! Ah ! tu vas voir si je tolère qu'on vienne me tâter pour de rien !... Ah ! tu vas voir la révolte !... le réveil des indigènes !... Les Irlandais, pendant cent ans, ils se sont relevés toutes les nuits pour étrangler cent Anglais qui leur en faisaient pas le quart de ce qu'on supporte, nous, des youtres ! Officiel ! Chinois !

Officiel ! C'est pas d'aujourd'hui, tout compte fait, que je les connais, moi, les Sémites. Quand j'étais dans les docks à Londres, j'en ai vu beaucoup, des youpis. On croquait les rats tous ensemble, c'était pas des yites bijoutiers, c'était des malfrins terribles... »


Le style est celui de Céline, direct, brut, un rien vulgaire, parlé plus qu'écrit... Il avait étonné dans "Voyage au bout de la nuit", considéré en 1932 comme un chef d'oeuvre parce que, justement, il apporte une révolution en littérature... Là, Louis-Ferdinand Destouches dit Céline, le médecin devenu écrivain sans respecter les règles de l'art, s'est un peu lâché dans des ouvrages qui furent des petits succès de librairie sous l'Occupation. Au point qu'il a du fuir avec l'occupant allemand, se réfugier au Danemark et y subir un an et demi d'emprisonnement et, à son retour, une condamnation à un an de prison (couvert par la détention précédente), la confiscation de la moitié de ses biens et une indignité nationale.
 

Une polémique internationale



Céline s'était opposé à une réédition de ces trois ouvrages. Quand il meurt, en 1961, sa veuve, Lucette Destouches, maintient cette interdiction. Mais au Canada, les oeuvres tombent dans le domaine public après cinquante ans et les livres ont été réédités. Lucette Destouches vit toujours. Elle a 106 ans et besoin d'une assistance médicale coûteuse. Elle a autorisé la réédition en France, par Gallimard. Le débat était lancé. Des articles hostiles sont parus. En France et ailleurs...


Le 19 décembre, Gaston Gallimard était reçu par la Direction interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGTB (Dilcrah). Le but était d'accompagner la réédition, programmée en mai 2018, d'explications de texte. L'éditeur, lui, se serait contenté d'une préface d'un universitaire plus littéraire qu'historien, Régis Tettamanzi.


FInalement, on apprenait ce jeudi 11 janvier que Gallimard suspendait cette réédition. Il explique : 

« Au nom de ma liberté d'éditeur et de ma sensibilité à mon époque, je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l'envisager sereinement. »


 


L'illustration est extraite de l'ouvrage de Jean Dufaux et Jacques Terpant, "Le Chien de Dieu", en bande dessinée de 72 pages, parue en novembre 2017 aux éditions Futuropolis. Elle décrit Céline, à Meudon, lorsqu'il écrit son dernier livre, "Rigodon". Céline et ses souvenirs...
 






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb