Paris (75) Culture

Le personnel des catacombes en grève

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

CGT

Le personnel des catacombes (14 agents, pas les cadres), à Paris (14e), s'est mis en grève ce jeudi 3 mai, obligeant la direction à en fermer l'accès.

Le préavis de grève court jusqu'à dimanche, relève Le Parisien. Environ 2.0000 visiteurs par jour vont donc trouver porte close. Voici le texte qu'a publié la CGT sur le blog des personnels de la culture de la Mairie de Paris...

C’est un des sites les plus rentables de la Mairie de Paris. C’est même une véritable "machine à cash". Malheureusement  pour la municipalité,  aujourd’hui, jeudi 3 mai, les catacombes sont fermées au public pour toute la journée.  « Car si l’ossuaire de la place Denfert-Rochereau (14e) brasse des dizaines de milliers d’euros chaque jour, en revanche les agents en charge de la sécurité du site travaillent, eux, dans des conditions indignes. Ils ont donc décidé de se mettre en grève. « Tous les jours et jusqu’à six jours par semaine, nous sommes privés de lumière naturelle et respirons l’air fétide des ossements en décomposition, sans même savoir quels sont les risques pour notre santé ! Et ce pour une prime d'à peine 60 € par mois ! » dénoncent les personnels des Catacombes dont le site dépend de l’établissement public, Paris-Musées.
 

  Mais en plus des mauvaises conditions de travail, les agents pointent désormais de graves défaillances en terme de sécurité : « Tous les jours nous devons gérer des files d’attente énormes, la distribution des audioguides, le contrôle Vigipirate… Mais le manque d’effectif nous oblige à travailler régulièrement à 2 voire à 1 seul à l’entrée au détriment de la qualité de l’accueil comme de la sécurité des agents et du public. Tous les jours nous faisons face au manque de matériel, qui met, encore une fois en danger les agents comme les visiteurs », constatent-ils.


C’est pourquoi ils réclament d’urgence le recrutement immédiat de personnel et un matériel fonctionnel pour assurer la sécurité du public et des agents mais aussi l’augmentation de la "prime ossuaire" pour reconnaitre leur pénibilité et les risques encourus. Et les personnels de conclure : « Quand on a une poule aux œufs d’or, on prend au moins soin de lui donner du bon grain ! » Pour le moment Paris-Musées fait le mort, c'est bien le mot, pour répondre à ces revendications. Conséquence : les agents des catacombes, viennent d'annoncer en début d'après-midi sur leur page Facebook que la grève sera reconduite demain, vendredi 4 mai. »








Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb