Paris (75) Culture

Festival Silhouette (19ème), court scénario d’une fin août au grand air

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

Des courts métrages en plein air, sur écran géant gonflable (notre photo), pour terminer l'été en plein Paris, parc des Buttes-Chaumont (19ème arr.) jusqu'au 6 septembre... Cinéphile ou pas, allez-y. Paris dépêches y était le 29 août. Moteur, ambiance...

Un concert, des courts métrages, et la soirée précise son allure belle et instructive. C’est à l’entrée du parc des Buttes-Chaumont (19ème arr.) que se dresse, samedi 29 août, un écran gonflable géant. Il est 19h30, c’est la fin du mois et une foule à la fois familiale, jeune et "bohème" investit une pente douce d’herbe. Quelques inconditionnels joueurs de pétanque achèvent de préciser une scène dont  la buvette et le manège constituent le décor. Le parc avec ses grottes et ses arbres qui se couchent dans l’eau propose aux spectateurs de multiples trames. Les rythmes énergiques électro hip-hop de "Squid and the stereo" affinent une ambiance décontractée et dynamique.

Une soirée sur l'herbe

C’est dans ce cadre que la huitième édition du Festival Silhouette entend offrir gratuitement un programme de courts métrages et de concerts à dimension internationale jusqu’au 6 septembre.
Un stand à l’entrée propose des couvertures pour s’allonger et être à l’aise pour savourer les pépites qui s’annoncent après la tombée de la nuit.
Les pique-niques s‘achèvent et les courts métrages s’enchaînent dans leur diversité : documentaires, fictions, les deux à la fois, animations. Le public attentif ne désemplit pas.
Le portrait de l’architecte Yona Friedman, "Impression" précède celui d’une mère et de sa fille qui bannissent les mangeurs de rêves, intitulé "Le feu, le sang, les étoiles". "Les chaussures d’Aristeu", troisième court métrage  évoque l’enterrement d’un travesti.
Puis suivent deux animations, la première tente d’identifier la ville idéale "Une ville, une utopie réalisée", la deuxième conte le voyage d’"Esbak sur la planète des trains électriques en zipper" de Simon Lacroix.
Enfin la soirée se termine sur le "Dernier voyage de Maryse Lucas" d’Artus de Lavilleon et David Ledoux. Deux amis qui partent à vélo sur les routes de France pour répandre les cendres de la mère de l’un deux dans son village natal.
Pour ceux qui ne peuvent pas rester le soir, des séances de rattrapage sont prévues les lendemains à la Bellevilloise (20ème arr.).
Mais tout le monde reste puis c’est fini… mais ca recommence demain.

Alix Despointes

8ème édition Festival Silhouette
Courts métrages et concertsParc des Buttes-Chaumont
Du 29 août au 6 septembre
A partir de 19h30
Entrée gratuite




Ciné et...musique. Le Festival Silhouette propose une soirée sympa, variée.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb