France Politique

Bettencourt : Eric Woerth affirme être innocent

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Alors qu'il a été mis deux fois en examen cette semaine, dans le cadre de l'affaire Bettencourt, l'élu UMP continue à affirmer sa complète innocence.

"Il n'y a aucune preuve contre moi" : par ces mots, l'ancien ministre du travail dément toute légitimité aux juges qui l'ont mis en examen cette semaine pour "trafic d'influence passif" et "recel" et affirme avoir un soutien total de sa majorité présidentielle. Pourtant, à deux mois de l'élection présidentielle, cette affaire pourrait fort bien peser sur la campagne.

"Depuis ce début, tout le dossier est à charge contre moi, et je le vis comme une profonde injustice. Mais je n'ai pas peur, car j'ai la conscience tranquille", déclare Eric Woerth dans le Figaro aujourd'hui. Pourtant, les accusations qui pèsent sur lui sont troublantes. Ainsi, la comptable de l'héritière de l'Oréal déclare avoir donné en espèces 50 000 euros destinés au financement de l'UMP, dont le trésorier Eric Woerth réclamait lui 150 000 euros. Les journaux Le Monde et Mediapart ont également confirmé ces dires en fournissant plusieurs autres témoignages allant dans ce sens.

Mais outre ces déclarations, les juges semblent posséder des preuves matérielles de la culpabilité de l'ancien ministre, par le biais d'agendas et de carnets. Les juges aujourd'hui sont convaincus de la remise de fonds illégaux à Eric Woerth, mais ils n'arrivent pas encore à prouver que ces fonds aient pu servir à financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy. Cependant, les comptes de campagne de ce dernier sont soigneusement épluchés par les magistrats depuis le mois de janvier.

Dans cette histoire, Eric Woerth continue à clamer son innocence et affirme avoir le soutien de François Fillon et Nicolas Sarkozy "qui m'ont téléphoné avant les auditions, et je reçois de nombreux messages de soutiens de tout ordre". L'ancien trésorier précise même qu'il participera à la campagne présidentielle du chef de l'état, en tant que parlementaire et membre de la cellule riposte.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb