France Politique

Présidentielle : François Bayrou se pose en recours contre Nicolas Sarkozy

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Photo Regis Duvigneau, Reuters

Après les déclarations de Nicolas Sarkozy dans le Figaro Magasine permet à François Bayrou de se poser en recours de la droite, seul capable de battre François Hollande au second tour.

L'interview présidentielle pourrait bien redistribuer les cartes à droite. Alors que durant tout le quinquennat François Bayrou a pu apparaitre comme penchant vers le centre gauche, aujourd'hui il pourrait bien profiter de la droitisation du discours du candidat UMP. C'est en tout cas l'objectif qu'il affiche clairement aujourd'hui.

Aussitôt les propositions fuitées dans la presse, le leader centriste eut l'opportunité d'exprimer tout le mal qu'il en pensait, "c'est les valeurs contre les valeurs (...) les déclarations faites par Nicolas Sarkozy montrent l'axe de sa campagne. Les mots qu'il a employés me paraissent révélateurs d'une orientation qui n'est pas la notre, en particulier, le mot valeur". Et de pointer, non sans malice, la division des français et l'affaiblissement du pays que cela créera selon lui et qui amènent comme conséquence le fait que "la droite républicaine française et les modérés qui se réclament du centre ne peuvent plus soutenir longtemps une démarche politique qui fait courir de si grands risques à la société française et l'unité du pays".

Satisfait Bayrou de cette orientation trop droitière ? Sans doute, car en fait cela lui permet de mettre en valeur son propre projet qu'il définit comme "humaniste". Avec la campagne le candidat du Modem revient dans le giron de la droite pour cependant orienter son projet autour de la notion de "solidarité" pour ainsi dessiner un nouveau projet de civilisation. C'est ce qu'il a d'ailleurs fait aujourd'hui, en présentant son "contrat social" à la maison de la Chimie.

Ce contrat social concerne l'emploi, le logement, la santé ou le sujet des retraites et se veut, sur certains aspects, très ambitieux. Se posant en chantre de l'humanisme désireux de mettre la solidarité au coeur de la politique, François Bayrou se prononce pour un droit à la formation tout au long de la vie, un régime de retraites par points (sur le modèle suédois), l'instauration d'un bouclier santé accompagné d'une mutuelle universelle mais aussi d'un programme de cession des terrains de l'état pour construire des logements sociaux car "le logement est la clé de l'humanisation de la société".

Mais au-delà de la présentation du volet économico-social de sa plateforme présidentielle, le candidat du Modem a surtout insisté sur ''l'appel" qu'il lance à tous les membres de la droite républicaine qu'il veut désormais représenter car "il y a des choses qu'on n'a pas le droit de laisser prendre. Il est un moment où la politique s'arrête, les intérêts politiques, les intérêts de camp ou de parti, et où commence la défense de l'essentiel. La défense d'un monde qu'on veut transmettre aux enfants".

Avec le début de campagne de Nicolas Sarkozy, il semble désormais que la cible première du député béarnais ne soit plus le candidat socialiste, mais celu de l'UMP. L'enjeu ? Définir la droite de l'après-2012.

Pour aller plus loin sur ce sujet : François Bayrou peut-il séduire la droite ?







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb