France Politique

Présidentielle : Marine Le Pen épingle Nicolas Sarkozy sur l'islam

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Reuters/Vincent Kessler

En déplacement à Strasbourg, la candidate du Front National s'est présentée comme la candidate de la République une et indivisible, contre Nicolas Sarkozy.

En meeting à Strabourg, Marine Le Pen était visiblement déchainée contre le Président de la République qu'elle a attaqué tout au long de son discours sur les thèmes de l'immigration et la laïcité. Alors qu'elle rencontre actuellement des problèmes pour recueillir les 500 parrainages indispensables, et que l'actualité est dominée par l'économique et le social qu'elle ne maitrise pas réellement, la candidate d'extrême-droite s'est replacée sur le terrain qui a tant été favorable à son père et son parti : sécurité, immigration et laïcité.

Au motif de vouloir défendre la laïcité, Marine Le Pen a passé 1h30 à tenir un discours violemment anti-immigration et anti-islam, comme une réponse presque à l'interview de Nicolas Sarkozy cette semaine dans le Figaro Magasine. L'occasion parfaite donc d'attaquer le bilan du chef de l'état dans ces domaines et d'affirmer, sans rougir, que "Nicolas Sarkozy nous avait promis de sortir le glaive (...) il nous a montré une ridicule épée en plastique. Celle qu'on offre aux petits garçons qui se prennent pour des supers-héros" s'est-elle moquée, pour le plus grand plaisir des personnes présentes dans la salle.

Comme elle a coutume de le faire, c'est donc un véritable réquisitoire que la fille de Marine Le Pen a dressé contre la politique du Gouvernement actuel et a notamment dénoncé "les bras mous" de la classe politique face à l'islam. Car aujourd'hui "Mr Sarkozy utilise l'immigration comme thème de campagne (...) il se trompe lourdement, l'immigration n'est pas un thème de campagne, mais une impérieuse nécessité (...) je veux défendre notre culture, notre civilisation (...) notre identité (...) le seuil de tolérance a été atteint depuis bien longtemps en matière d'immigration".

Marine Le Pen a véritablement axé tout son discours sur ces thèmes bien précis, se situant donc dans la lignée des thèmes de campagne lancés cette semaine par le président candidat et n'hésitant pas à directement lier immigration et insécurité, rappelant la presque devise du Front National "si l'insécurité progresse c'est que l'immigration monte". De fait, la candidate d'extrême-droite a donc réenfourché les thèmes traditionnels de son père, avec des propositions très dures :

- Passer de 200 000 entrées par an à 10 000.

- Asile divisé par cinq en 5 ans.

- Rétablissement de la double peine.

- Fin des régularisations et suppression du droit du sol.

De telles mesures permettraient, selon la logique du Front National, de supprimer le phénomène d'insécurité. De plus, Marine Le Pen insiste énormément sur la notion de laïcité, une laïcité qui ne concerne que l'islam, ainsi "je veux la pleine application de la loi de 1905, quelle que soit la religion (...) l'islam devra s'adapter à la laïcité".

Alors que l'extrême-droite avait jusqu'à présent fortement insisté sur la crise économique et la sortie de l'euro, désormais l'héritière de Montretout réoriente son discours vers une triptyque qui a toujours fait la force de son père, à un moment où le candidat UMP veut lui voler des électeurs sur ces même sujets. Les semaines qui viennent verront très vraisemblablement un durcissement de Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy sur ces "valeurs", chacun voulant se montrer le plus ferme dans ces domaines.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

jonathan

13/02/2012 13:56

Quel détestable mentalité, et quelles valeurs excécrables que celles du Front National!
Que de haine, de racisme, d'islamophobie,
j'ai honte de mon pays...
la démocratie OUI, mais qu'on laisse un parti fasciste se présenter aux éléctions présidentielles et répandre sa haine , NON

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

13/02/2012 13:56

Quel détestable mentalité, et quelles valeurs excécrables que celles du Front National!
Que de haine, de racisme, d'islamophobie,
j'ai honte de mon pays...
la démocratie OUI, mais qu'on laisse un parti fasciste se présenter aux éléctions présidentielles et répandre sa haine , NON

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb