France Politique

Présidentielle : Hervé Morin abandonne la course à la présidentielle.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Après Christine Boutin c'est donc Hervé Morin qui rentre dans les rangs et abandonne son aventure présidentielle.

Discret depuis plus d’une semaine, le candidat Nouveau Centre, qui était parti à la bataille après la défection de Jean-Louis Borloo mais contre l’avis d’une partie des cadres de son mouvement politique et alors que beaucoup de français ne le connaissent pas, abandonne aujourd’hui la bataille présidentielle, sans aucune surprise.

Depuis la défection de Christine Boutin lundi soir, il rejoint donc le camp des candidats de droite qui préfèrent rallier Nicolas Sarkozy, qu’ils ont pourtant tant critiqué depuis plus d’un an. Le patron du Nouveau Centre a donné, lui aussi, une interview au Figaro Magazine, qui paraitra demain et qui annonce donc ce retrait du scrutin présidentiel.

Les raisons de ce retrait sont multiples : d’abord, sans doute une des plus importantes, l’ancien ministre n’a pour l’instant recueilli que 280 signatures, ce qui rend presque impossible sa candidature de facto. En se retirant avant, il s’évite donc une certaine humiliation. De plus, une bonne partie de cadres du Nouveau Centre sont contre sa candidature, et un congrès la semaine prochaine doit décider quel candidat va obtenir leur soutien. A l’origine, trois motions se disputaient, une en faveur d’Hervé Morin, une pour Nicolas Sarkozy et une autre pour François Bayrou. Avec la défection du candidat, le soutien à Nicolas Sarkozy est quasiment avalisé.

L’ancien ministre de la défense avait interrompu sa campagne cette semaine pour se retirer sur ses terres natales. Il a rencontré Nicolas Sarkozy dimanche dernier, pour lui annoncer ses intentions. La majorité elle se dit heureuse de ce retour au bercail, soulignant en creux que, de toute façon, la candidature ne pouvait pas prendre dans la mesure où Hervé Morin fut un ministre régalien pendant trois ans, durant lesquels il n’éleva jamais le ton contre son Président.

Néanmoins, le soutien n’est pas entier : Hervé Morin déclare désirer que Nicolas Sarkozy tire les erreurs du quinquennat passé…un soutien du bout des lèvres.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb