France Politique

Présidentielle : le travail dominical s'invite dans le débat

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

François Bouchon/Le Figaro

Aux états généraux du commerce ce matin le chef de l'état a relancé le débat sur le travail du dimanche...avant que le candidat socialiste ne se lance sur la même voie.

Quatre ans après l'échec de Nicolas Sarkozy qui voulait installer la possibilité de travailler le dimanche en France, mais s'est heurté, à sa grande surprise, à l'hostilité d'une partie des députés UMP qui ont alors enterré le projet, le président-candidat récidive et repropose, par la voix de son secrétaire d'état au commerce Frédéric Lefebvre, "d'élargir les conitions d'ouverture des magasins le dimanche".

L'objectif de cette réforme serait de "donner plus de liberté, c'est de la croissance pour vos commerces, c'est de l'emploi pour les français", s'est enthousiasmé ce matin aux états généraux du commerce à Bercy le fidèle sarkozyste. Selon lui, une telle mesure permettrait ainsi "le renforcement de l'attractivité de la France pour les touristes pour que la France soit forte".

Du côté socialiste, on n'est pas réfractaire à l'idée. De fait, le candidat François Hollande s'est déclaré, dans une vidéo diffusée aux mêmes états généraux, favorable à l'idée d'ouvrir une discussion sur le sujet. Il s'agirait dans son optique de "trouver un équilibre entre les droits des salariés et le souci des commerçants de répondre à de nouvelles formes de concurrence". Cependant, les syndicats sont majoritairement contre de telles réformes qui "ouvrent la voie à l'hyperconsumérisme".

En Ile-de-Frace, les actions des syndicats contre le travail le dimanche se multiplient, avec bien souvent des succès pour ces derniers. Cependant c'est là une revendication du Conseil de commerce de France, que de pouvoir avoir le droit de travailler le dimanche. La dernière loi adoptée à ce sujet, la loi Maillé du 10 août 2009 permet l'ouverture le dimanche, mais seulement dans certaines communes et certaines zones touristiques. De plus, tous les magasins peuvent ouvrir cinq dimanches par an sur autorisation du maire ou du préfet : c'est ainsi qu'en janvier et en décembre beaucoup de magasins ouvrent le dimanche pour profiter des fêtes de fin d'année et des soldes.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb