France Politique

Présidentielle : François Hollande s'offre un retour aux sources

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

La fin de semaine est tranquille pour le candidat socialiste qui retourne sur ses terres de Corrèze boucler le budget départemental. Mais départemental et national ne sont jamais très éloignés.

C'est un bol d'air que François Hollande s'offre en terre corrézienne. De retour pour deux jours dans ce département qui l'a si bien élu, François Hollande préside un conseil général et boucle le budget 2012 avant de retourner à des eaux plus nationales. Mais il n'est pas peu fier de montrer que dans son département, le plus endetté de France, cette année, "pour la première fois la dette de la collectivité n'augmente pas". Une sorte de règle d'or à l'échelle locale qui, pour le député candidat, est une preuve de sa capacité à bien gérer un territoire.

"Pour la Corrèze, comme pour la France, beaucoup va dépendre de ce qui va se décider au mois de mai et juin", a-t-il eu l'occasion de déclarer lors de son conseil général, alors que des élus de droite n'hésitaient pas à relayer les éléments de langage de l'échelon national. Mais le candidat ne s'est pas laissé démonter et leur rappelle que "ce que vous avez dépensé, nous sommes obligés de la payer", cinglant, et remuant le créneau sur lequel il est déjà au niveau national. Abordant les sujets de l'éducation et les marges de manoeuvre financière pour son département, François Hollande que ce qu'il a su faire ici, il peut le faire de l'Elysée : "je saurai ce qu'il y a lieu de faire des économies là où elles sont nécessaires, des prélèvements justes et enfin mettre de la croissance".

S'offrent une visite dans sa ville de Tulle, le candidat socialiste a eu l'occasion de rencontrer les habitants de son département, échéngeant bises et salutations, ici comme chez lui. Et quand on lui parle de Nicolas Sarkozy et des accusations de "menteur" lancés à son encontre, François Hollande balaie ces propos, la jouant rassembleur, au-dessus de la mêlée, "on peut contester mes propos, mettre en cause mes solutions, mais je n'admet pas qu'on puisse se situer sur ce terrain-là".







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Hey

18/02/2012 16:40

Soyons sérieux : pour une France Yannick Noah, une France RDA, pour que le pays devienne Pologne, égalité, pomme de terre, eh bien allez-y, oui, votez Hollande. D'autant qu'avec l'équipe qu'il nous promet (Royal, Guigou, Valls, Harlem, que des pointures), avec son bilan au PS, en Corrèze, ainsi qu'en intendant de Jospin (ses trois seules expériences, pour ne pas dire stages), et avec le programme qu'il nous propose, lequel peut se résumer à "le bilan, le bilan, bouh Sarkozy", eh bah forcément ça donne confiance en l'avenir

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

18/02/2012 16:40

Soyons sérieux : pour une France Yannick Noah, une France RDA, pour que le pays devienne Pologne, égalité, pomme de terre, eh bien allez-y, oui, votez Hollande. D'autant qu'avec l'équipe qu'il nous promet (Royal, Guigou, Valls, Harlem, que des pointures), avec son bilan au PS, en Corrèze, ainsi qu'en intendant de Jospin (ses trois seules expériences, pour ne pas dire stages), et avec le programme qu'il nous propose, lequel peut se résumer à "le bilan, le bilan, bouh Sarkozy", eh bah forcément ça donne confiance en l'avenir

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb