France Politique

Présidentielle : Borloo dément son arrivée à Veolia

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

AFP/Pierre Verdy

Alors que la journée d'hier a vu la polémique sur une possible arrivée de l'ancien ministre de l'écologie à la tête de Véolia, les principaux intéressés ont démenti ces propos, sans néanmoins pour autant éteindre l'incendie.

Au lendemain d'un discours où il se présente comme le premier candidat du peuple, une telle polémique ne peut faire que du mal à Nicolas Sarkozy. Après que la presse se soit emparé de l'affaire Proglio/Sarkozy/Borloo, les membres du Gouvernement ont démenti savoir quoi que ce soit sur ce sujet, tandis que l'Elysée parlait d'une "absurdité". Finalement, en fin d'après-midi l'ancien maire de Valenciennes a annoncé qu'il ne briguait pas le poste de PDG de Veolia.

"Si depuis de nombreux mois, plusieurs groupes nationaux et internationaux m'ont contacté, notamment afin d'apporter mon analyse de manière informelle sur leurs évolutions et leurs métiers - ce fut notamment le cas, récemment pour Veolia, ni plus ni moins - tout le reste n'est que supputations, manipulations, voire, volonté de nuire", a fait savoir l'ancien ministre de l'écologie dans un communiqué de presse, qui confirme n'avoir pas mis fin à sa carrière politique. L'actuel PDG de Véolia, Antoine Frérot, a lui dénoncé "une entreprise de destabilisation" tandis que l'ancien, Henri Proglio, rassurait sur ses intentions "Veolia mérite mieux que ces flots de rumeurs politiques. Le conseil de Véolia est souverain".

Après la révélation de ces informations, le cours des actions de Veolia a chuté après que toute la journée l'opposition soit montée au créneau, dénonçant "ces arrangements entre amis du Fouquet's". François Hollande en personne a dénoncé l'affaire, expliquant qu'"il y a confusion au sommet de l'état qui est préjudiciable à ce que doit être la République. On ne peut pas admettre qu'il y ait une volonté de mêler ainsi la politique et les affaires". Une occasion inespérée pour le socialiste de brouiller l'image de candidat anti-élite que tente de se dessiner l'actuel président.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb