France Politique

TGV à Béziers : les affiches ignobles de Robert Ménard

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Mairie de Béziers

La mairie de Béziers (Hérault), Robert Ménard, lance une campagne d'affichage pour obtenir une gare TGV. Les affiches tentent l'humour cynique... Hélas, on est plutôt dans l'ignoble.

« Notre nouvelle campagne d'affichage débute aujourd'hui ! » lance sur Twitter Robert Ménard, élu avec les voix du Front national mais est en dehors du FN, en présentant ses affiches réclamant la ligne à grande vitesse et un arrêt du TGV à Béziers, seconde ville de l'Hérault, 70 km au sud de Montpellier. La pire est sans doute celle-là...



Le drame qui vient à l'esprit a eu lieu le lundi 14 juin, en Eure-et-Loir, près de Beauvilliers, sur la ligne TGV Bordeaux-Paris. Vers 4 heures du matin, Guillaume Grémy, 36 ans, mécanicien, attache son épouse Emilie, 34 ans, secrétaire, sur les rails du TGV et se suicide, percuté par le train. Le couple était séparé depuis quelques semaines. Lui venait de passer dix jours aux Baléares, seul. Il a pris le temps de téléphoner aux parents d'Emilie pour qu'ils prennent en charge leur enfant âgé de 15 mois. Il avait trois autres enfants, un de 8 ans et deux de 10 ans. On lira l'histoire dans le quotidien local, L'Echo républicain.


Demande de poursuites judiciaires


Sur Twitter, Laurence Rossignol, ancienne ministre de la Famille et des Droits des Femmes, a aussitôt demandé des poursuites judiciaires.


Le tweet de Laurence Rossignol.


L'association Femen, sur sa page Facebook, demande aussi des poursuites : « Apologie du féminicide ! Robert Ménard récidive dans l’immonde avec sa nouvelle campagne d’affichage. »


La presse locale s'est emparée de l'affaire. On lit dans La Gazette de Montpellier :
 

« Carole Delga, président de la région Occitanie, a également vivement réagi. "Votre nouvelle campagne est une honte. La recherche du buzz à tout prix vous fait tomber dans l'outrance abjecte." »


Un ancien député PS de l'Hérault, Sébastien Denaja, a lui aussi demandé des poursuites pénales, via Twitter.
 

« J'en appelle à la ministre Marlene Schiappa pour que des poursuites judiciaires soient engagées sans délai contre l'odieuse campagne lancée par le maire de Béziers. »

 

Il a été entendu : Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les Femes et les Hommes, a décidé de saisir le préfet pour intenter une action.



De son côté, Robert Ménard a répondu au tweet de Laurence Rossignol.


 


 

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb