France Politique

Présidentielle : le Nouveau Centre choisit Sarkozy avec difficulté

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

AFP/Fred Dufour

Le congrès du Nouveau Centre hier à Nogent a entériné le vote des militants pour un soutien au chef de l'état, sur fond de profondes divisions au sein du parti.

Si 84% des militants du Nouveau Centre ont choisi de soutenir Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, le congrès d'hier au pavillon Baltard restera dans l'histoire de ce petit parti comme une journée actant les divisions d'une formation qui ne se remet pas de la candidature avortée de son chef, Hervé Morin.

Hué par une partie de la foule qui réclama sa démission, l'ancien ministre qui a raillé Nicolas Sarkozy cette semaine a vainement tenté de justifier sa démarche, "ma candidature n'a jamais été une démarche individuelle", et a préféré blâmer le système politique induit par la Cinquième République en parlant "de la loi impitoyable du scrutin qui impose une élection présidentielle bipolaire comme jamais et un système médiatique totalement inégalitaire".

Mais ce sont les reproches qu'il a adressé aux ténors de son parti l'ayant enjoint à ne pas se présenter qui auront déclenché une partie des huées dans la salle. En arguant que "quand vous avez le privilége exceptionnel de faire 6min45 sur Europe1 à une heure de grande écoute, mais que vous devez passer la moitié de votre temps à répondre à la campagne de dénigrement orchestrée par quelques uns, clairement ça n'aide pas", Hervé Morin a déclenché un tollé dans la salle qui visiblement n'accepte pas que l'on critique André Santini, François Sauvadet ou Jean-Christophe Lagarde.

Affirmant que le soutien à Nicolas Sarkozy était un choix "de cohérence et de raison", l'ancien ministre a réfuté tout ralliement à François Bayrou, choix entériné par 15% des militants. Cependant, au sein des parlementaires de ce parti, si les députés sont pour Sarkozy, les sénateurs eux penchent clairement pour le leader du Modem et annoncent d'ailleurs un prochain ralliement à ce dernier.

La question de l''avenir personnel d'Hervé Morin au sein du Nouveau Centre s'est également posée hier soir, nombreux semblant être ceux qui désirent sa démission chez les militants et les élus. Pour le moment, si aucune menace concrète n'existe encore, François Sauvadet a d'ores et déjà prévenu qu'au prochain congrès, dans six mois, la question de la gouvernance serait clairement posée.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (3)

avatar

Pdesl

26/02/2012 10:09

Les titres appartiennent à la rédaction. Ils en donnent donc l'orientation, car un vote de 84 % des militants n'exprime aucune difficultè.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

26/02/2012 10:09

Les titres appartiennent à la rédaction. Ils en donnent donc l'orientation, car un vote de 84 % des militants n'exprime aucune difficultè.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Jennifer Declémy

26/02/2012 10:18

Le mot difficulté illustre ici l'atmosphère tendue du congrès et le rejet d'Hervé Morin, et non pas le vote pour NS en lui-même

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

26/02/2012 10:18

Le mot difficulté illustre ici l'atmosphère tendue du congrès et le rejet d'Hervé Morin, et non pas le vote pour NS en lui-même

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Izpegi

26/02/2012 10:32

Bon,on va pas reflechir à leurs atermoiements pour 0.9% non?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

26/02/2012 10:32

Bon,on va pas reflechir à leurs atermoiements pour 0.9% non?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb