France Politique

Ce samedi, première manif des groupes Colère

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

A Mâcon (Saône-et-Loire) aura lieu ce samedi, la première manifestation du groupe Colère71000, né des manifestations de motards contre le 80 km/h mais qui exprime un ras-le-bol bien plus général.

Ce sera l'occasion de compter... La manifestation de Sevrey (Saône-et-Loire) contre la limitation à 80 km/h et les interdictions de circuler, le 13 janvier, avait réuni plus d'un millier de motards.
 

Manif nationale le 17
 

Sur cet élan, un mouvement de colère plus vaste s'est créé, dans plusieurs départements, sous le nom de "Vous en avez marre, c'est maintenant. Colère + dpt".

Le groupe national (91.000 membres) est géré depuis la Dordogne par une dizaine d'organisateurs. Le quotidien Sud-Ouest avait rendu compte de la première manifestation locale le 27 janvier.  Il appelle à une manifestation dans tout le pays le samedi 17 février.


A Mâcon, dès ce samedi matin


En Saône-et-Loire, les organisateurs de Colère71000 (22.000 membres), essentiellement les mêmes motards que le 13 janvier, ont choisi d'être autonomes et manifesteront ce samedi 10 février à Mâcon. Combien seront-ils ? C'est tout l'enjeu. Un travail de distribution de tracts, de pose de banderoles, d'information sur les réseaux sociaux, a été fait en amont. Ce vendredi soir, les véhicules étaient prêts, tout comme la sono, les pancartes, les tee-shirts blancs que porteront les manifestants aussi. Départ samedi à 8 heures de Louhans ou Sevrey pour être à 9 heures à Mâcon...
 

 Les pancartes expriment un refus des taxes et impôts...


Dans un long texte sur le groupe Facebook, David Fribourg, un des organisateurs, dit les raisons de cette grogne. Extrait...
 

« Nous sommes tous écrasés par les charges, nous avons tous des choses à payer sans arrêt, tout augmente sauf les salaires. Depuis que je suis petit j'entends parler de la crise, que l'Etat est fauché, pourtant il y a une chose qui ne cesse d'augmenter c'est bien le train de vie de l'Etat et les privilèges des élus, donc la crise, oui, mais pas pour tout le monde. »

« On a remplacé l'esclavage par la société de consommation mais le résultat est le même, les gens n'osent plus bouger car peur de perdre son taf, peur de ne pas avoir assez d'argent pour payer ses factures en fin de mois etc....

Là, samedi, on ne changera peut être pas les choses, le système est fait de façon à nous contenir toujours, mais si on peut simplement arriver à donner un coup de pied dans la fourmilière, faire évoluer les choses, et bien ce sera une grande victoire. Cette société arrive à bout, tout le monde craque, les injustices sont quotidiennes. »



Les motards manifestants portaient des tee-shirts blancs (copie d'écran Facebook).


 

 

 






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb