France Politique

Présidentielle : le NPA dénonce les obstacles socialistes dans sa recherche des parrainages.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

On en parle moins que Marine Le Pen, mais pourtant d'autres candidats, comme celui du NPA, rencontrent beaucoup de difficultés à trouver leurs parrainges. Et blâment certains autres partis...

« La vérité, c’est qu’avec nos petits bras musclés, on est toujours obligé de passer à l’arrache. On n’a jamais rien quémandé ». Vendredi dernier, s’exprimant sur Europe1, Olivier Besancenot a montré qu’il était énervé par la situation actuelle, au point de remonter sur le ring pour aider son candidat à faire décoller sa campagne. Mais le problème principal, c’est avant tout de trouver les signatures aujourd’hui.

Comme beaucoup d’autres candidats, Philippe Poutou a en effet beaucoup de difficultés à rassembler les 500 précieux paraphes, et n’en affiche que 460 à l’heure actuelle. Or, il ne reste que quelques jours pour les trouver, d’où une montée au créneau du célèbre facteur qui s’énerve de voir que le Parti Socialiste ne file pas le moindre coup de main, et au contraire, mettrait des bâtons dans les roues du NPA.

« On a des retours sur le terrain qui nous agacent. Des maires de petites communes notamment, dans l’Aisne et en Picardie, sont sollicités pour parrainer la candidature de François Hollande qui n’en a pas besoin. C’est une nouveauté » a expliqué l’ancien candidat, qui rappelle également que dès le mois de janvier son parti avait écrit aux élus PS, UMP, EELV et FDG pour leur demander de ne pas les empêcher d’obtenir leurs signatures.

C’est donc au candidat socialiste que s’adresse Olivier Besancenot, pour lui « demander de bien réfléchir à ce qu’il fait, et de s’en prendre à la finance plutôt que de perdre du temps à bien faire réfléchir une vingtaine de maires qui pourraient nous manquer (…) Si ce n’est pas le cas, on a de la mémoire… ».

Le candidat en personne se demande quelle mouche a bien pu piquer les socialistes, qui n’ont aucun intérêt à ne pas rendre possible sa candidature, dans la mesure où il « peut mobiliser des électeurs qui, sans lui, s’abstiendraient et qui manqueraient à Hollande au second tour si nous n’étions pas présents au premier ».







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb