France Politique

Irruption d'un groupuscule violent à la fac de droit de Montpellier

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Des étudiants occupaient l'amphi de droit à l'université de Montpellier, une équipe de cagoulés, armés de lattes de bois, les a frappés. Le doyen de la fac, mis en cause pour s'en être réjoui, a donné sa démission.

Les témoignages de ces violences du jeudi 22 mars au soir, vers minuit, affluent sur les réseaux sociaux. Les accusations et les condamnations aussi, depuis que le doyen, Philippe Pétel, a donné une interview dans laquelle il affirme avoir sollicité la police en vain pour mettre fin à l'occupation et ne pas pouvoir blâmer ceux qui sont intervenus. Le samedi, on apprenait sa démission.


La Libre Belgique le cite : « Les étudiants en droit qui étaient là étaient tous contre l'occupation. Si certains étaient cagoulés je n'en sais rien. Des cagoulés, j'en ai vu dans le clan des occupants. Je suis assez fier de mes étudiants. Je les approuve totalement. »
 

 

Un témoignage, sur le site Révolution permanente, une étudiante raconte : 


« On était encore une cinquantaine dedans...

« Des hommes, une dizaine, en noir, masqué, avec des bâtons, des bouts de palettes sont entrés. Ils n’ont pas parlé. Ils ont sorti tout le monde, en les frappant, en les matraquant au sol, en les traînant par terre. En les fracassant au sol, bordel de merde. C’est moi qui ai filmé. Ils ont poussé tout le monde dehors, en les frappant. Le Doyen de la Fac de Droit était présent. Je l’ai vu ouvrir la porte à ces hommes. J’ai vu les portes de la fac se refermer, avec ces hommes à l’intérieur. J’ai vu le directeur d’une institution publique s’enfermer avec un groupuscule extra-violent. J’ai vu une amie au sol, en sang, avec le portail qui se referme sur ses jambes. En arrière-plan, j’ai vu l’administration qui était présente sur les lieux applaudir. »


 

Un rassemblement de protestation a eu lieu sur place ce vendredi 23 mars. Un blocage de la fac a été décidé pour lundi  26 mars (photo DR).

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb