France Politique

Hulot appelle Bardot qui lui raccroche au nez

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a appelé Brigitte Bardot... Elle raconte su Twitter cet entretien téléphonique.

Le clash.... Entre l'ex-actrice vouée désormais à la protection animale, présidant la Fondation Brigitte-Bardot, et l'ex-présentateur d'émission à grand spectacle (naturel), voué depuis peu au volet écologique du ministère Philippe... Voici le tweet de Brigitte Bardot...

 

 

«C'est un trouillard»
 

A l'origine de tout cela, un entretien avec Brigitte Bardot, paru dans Var-Matin, intitulé "«C'est un trouillard.» Brigite Bardot demande la tête de Nicolas Hulot". Extrait...
 

« C’est suite au lancement de la concertation publique concernant plusieurs arrêtés liés aux quotas de chasse traditionnelle. A la glu, aux pantes [grands filets horizontaux, ndlr] et à la matole [piège en bois]. Des méthodes douloureuses et moyenâgeuses... On n’a pas le droit de faire souffrir les petits oiseaux ! 500.000 alouettes sont tuées chaque année en France. Et regardez les hirondelles ou les tourterelles du Médoc qui, comme nombre d’autres espèces, disparaissent... »

Var-Matin : Selon vous, ce devrait être à lui de trancher ? 

« Pourquoi cette consultation publique ? Lui qui est un ministre, agit comme s’il n’avait aucun pouvoir. C’est un trouillard de première classe. Un indécis. Un type qui ne sert à rien... Voilà pourquoi je pense qu’il devrait donner sa démission. Et pourtant lorsqu’il a été nommé ministre j’étais heureuse. Je l’avais appelé pour le féliciter et lui dire: "Enfin Nicolas, nous allons faire des choses merveilleuses pour les animaux !" Et première décision : il autorise l’abattage de quarante loups! Après, c’est le glyphosate toujours autorisé en France. Soit la mort préméditée des abeilles et un suicide collectif ! Etc, etc. Au final, ce type me fait peur car il est dangereux. Tout ce qu’il fait est destructeur. »

 


Une réflexion sur la condition animale
 

La réponse de Nicolas Hulot, ce dimanche 12 août au soir, est sur le site FranceInfo. Extrait...
 

  « Elle a été voir le président de la République il y a de ça quelques jours. Il l'a écoutée, comme il m'écoute depuis très longtemps sur ce sujet-là, mais elle a bien vu au sortir de son entretien que les choses n'étaient pas aussi simples. Et qu'il ne suffisait pas de frapper sur la table pour que les choses avancent. Il faut engager une vraie réflexion sur la condition animale, et le président m'a demandé de la faire à partir de l'automne. On va aborder le sujet en profondeur, d'une manière rationnelle, et sans stigmatiser qui que ce soit parce que ce n'est pas en stigmatisant, comme le fait à répétition madame Bardot, qu'on fera avancer les choses. L'idée n'est pas de confronter les uns contre les autres, mais l'idée c'est de regarder dans la même direction et ensemble. »
 

France Info : Qu'avez-vous à dire désormais à Brigitte Bardot ? Le dialogue est-il rompu ?


« Ce que j'avais à lui dire, je lui ai dit ce matin. Moi, je n'utilise pas les médias pour épancher mes ulcères. Ce que je lui ai dit n'avait pas vocation à être publié. »  


 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb