France Politique

Présidentielle : à Londres François Hollande tente de rassurer la finance.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

En déplacement hier à Londres, François Hollande a tenu à rassurer les anglais et la presse qui jugent sévèrement ses charges contre les plus riches. Résultat mitigé.

Hier c’était petite escapade londonienne pour le candidat socialiste qui a passé tout son après-midi dans la capitale britannique. Le programme était chargé entre rencontre du leader de l’opposition, des français vivant en Grande-Bretagne et discours au King’s College.

« Je ne suis pas dangerous ! (…) We must have regulation everywhere » : tel était le message martelé hier, pour rassurer des anglais méfiants vis-à-vis de ses derniers messages, que ce soit la déclaration de guerre à la finance ou la proposition de taxer à 75% les revenus de plus d’un million d’euros.

Et si le candidat socialiste n’a pas réussi à rencontrer David Cameron ou Angela Merkel, son équipe assure que cela est dû avant tout à des pressions de Nicolas Sarkozy « qui s’imagine que celui lui donne un surcroit de légitimité, ça le marque surtout à droite. Rajoy, Merkel, Berlusconi, ce sont des soutiens embarrassants », souligne Pierre Moscovici qui veut balayer d’un rapide revers de la main les accusations d’un déficit de stature internationale. François Hollande lui aussi se montre zen et déclare « ne pas être fâché. Les chefs d’état et de gouvernement, j’attendrai d’avoir le vote des français pour les rencontrer. Je ne suis qu’un candidat. Il y a un candidat sortant qui doit être jusqu’au bout le président ».

Hier après-midi le député de Corrèze a tout de même rencontrer Ed Miliband, et a fait une déclaration commune avec lui. Si les deux hommes affichent des points communs solides, ils divergent néanmoins sur la dernière proposition fiscale de François Hollande, le travailliste déclarant que lui n’irait pas « au-dessus de 50%. Les solutions sont différentes dans chaque pays ».

Dans la capitale de la finance, François Hollande a néanmoins tenu à plaider pour une meilleure régulation de la finance européenne, ce qui lui vaut le soutien de l’opposition britannique, et le socialiste a d’ailleurs salué cela : « Je voulais venir ici à Londres pour rencontrer Ed Miliband pour dire ensemble que nous souhaitons que la croissance en Europe puisse être encouragée, stimulée et que nous avons besoin d’une Europe qui ait cette vision. Nous sommes aussi venus dire ici à Londres pour dire que la finance doit être au service de l’économie, doit permettre de créer la richesse et non pas s’enrichir sur l’activité économique réelle ». A ces propos, le travailliste acquiesce et plaide pour une régulation de l’économie.

Devant les étudiants du King’s College, François Hollande a parlé jeunesse, ce thème phare de sa campagne, et a plaidé pour que « les progressistes d’Europe prennent le seul engagement de faire en sorte de tout consacrer à la réussite de la génération à venir. C’est ça la nouvelle social-démocratie, le nouveau socialisme ».

Sa visite se sera terminée par une rencontrer avec les français vivant à Londres, environ 150 000 mais ils n’étaient que 200 hier soir. Soutenant la candidate à la députation pour les français de l’étranger de l’Europe du nord, Axelle Lemaire, il a promis à ces français que la France « va changer ».







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb