France Politique

L'Aquarius, bateau-pirate

Publié le  Par Un Contributeur

image article

dr

L'Aquarius devient ipso facto un bateau… pirate !

Après Gibraltar, le Panama, à son tour, retire son pavillon au navire humanitaire l'Aquarius. Ce pays, qui n'a pourtant jamais été à la pointe du droit, invoque pour justifier sa décision le non respect de "procédures juridiques internationales" et des "difficultés politiques" pouvant rendre problématique l'accès de sa flotte aux ports européens (coucou, l'Italie de Matteo Salvini ?).

Toujours est-il que l'Aquarius devient ipso facto un bateau… pirate ! SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), qui affrètent le navire, n'ont plus qu'à hisser le drapeau noir. Mais, à la vérité, c'est la communauté internationale qui sort le pavillon à la tête de mort, puisqu'elle renonce à sauver des vies et transforme la mer en tombeau à migrants.

Le mulot, scandalisé

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb