France Politique

Présidentielle : la prochaine semaine de Nicolas Sarkozy sera cruciale.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

La semaine noire qui s'achève pour le candidat pourrait bien ruiner sa campagne, craint-on dans son entourage. Pour Nicolas Sarkozy, il ne reste que très peu de temps pour remonter la pente.

La semaine qui se termine a été absolument catastrophique pour le candidat Sarkozy qui voit l'écart entre lui-même et François Hollande repartir à la hausse, tandis que ce dernier affiche des côtes de confiance insolentes. Plusieurs déclarations et évènements ont plombé la semaine de l'UMP qui s'énerve et s'agite, consciente de la menace qui s'accroit sur la droite.

Lundi le chef de l'état en personne lance la charge, en mettant en cause l'intégrité professionnelle de Valérie Trierweiler qui travaille dans le groupe de Vincent Bolloré, alors que lui-même a été vu sur son yacht au lendemain de son élection. Pas élégant, juge François Hollande, conforté par un Jean-Pierre Raffarin qui refuse ce genre d'attaques sur une compagne de candidat.

Mardi la journée est pire, entre la fausse déclaration d'évacuation d'Edith Bouvier, l'annonce 75% de François Hollande qui accapare l'attention de tous les médias, la décision du Conseil Constitutionnel de censurer la loi sur le génocide arménien et enfin son discours à Montpellier qui fait flop et qui ne convainc absolument pas le corps enseignant qui s'apprête à voter, au second tour, à 80% pour le socialiste.

Mais le semaine est également mauvaise à cause des bourdes de son équipe. Entre un Henri Guaino trop complaisant avec Marine Le Pen mais insultant et s'énervant avec un socialiste, un Claude Guéant qui qualifie le FN de parti "national et socialiste" ou une NKM qui croie que le ticket de métro parisien est à quatre euros, le candidat est décidément mal servi. Ajoutez à cela les incidents de Bayonne et les nombreuses erreurs et approximations qui ont émaillées les interventions radiophoniques du candidat, et la coupe est pleine.

La semaine prochaine sera donc cruciale, plusieurs rendez-vous d'importance attendent le président sortant. Mardi sur France2 il sera l'invité de l'émission des paroles et des actes, et devra faire face à deux contradicteurs dont Laurent Fabius et peut-être Jean-Marie Le Pen. Et samedi, c'est le meeting de Villepinte, qui doit être le "Bourget" de l'UMP, où il exposera son programme et dont il voudrait faire une véritable démonstration de force.

Si Nicolas Sarkozy ne rattrape pas son retard très vite dans les sondages, son camp perdra, et d'ailleurs ses conseillers en sont parfaitement conscients. Pour la première fois Patrick Buisson et Guillaume Peltier scrute les sondages avec inquiétude, et jugent que leur candidat doit vite reprendre la main, sans quoi les jeux seront faits. Il ne reste plus que deux-trois semaines avant l'égalité du temps de parole, d'où une semaine très importante qui s'annonce donc pour le candidat UMP.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb