France Politique

Présidentielle : François Hollande joue son joker Fabius.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Invité de l'émission Des paroles et des actes ce soir, pour porter la contradiction à Nicolas Sarkozy, le socialiste Laurent Fabius va avoir l'occasion de prouver toute sa loyauté au candidat François Hollande.

Il y a six mois le scénario aurait fait rire n'importe qui mais aujourd'hui, Laurent Fabius se prépare à prêcher la bonne parole hollandaise ce soir, face à un président sortant remonté comme une pendule et qui joue une séquence cruciale pour la suite de sa campagne. Laurent Fabius, le même qui soutenait Martine Aubry à la primaire et qui a une relation conflictuelle avec le député de Corrèze depuis une bonne décennie déjà.

Pourtant, l'ancien Premier Ministre a su s'imposer comme un élément clé de la campagne de François Hollande, qu'il représente à l'étranger et qu'il n'hésite pas à défendre sur le terrain ou dans les médias, au point que ce dernier se félicite de la nouvelle entente trouvée avec son ancien ennemi, et déclare, pragmatique, "quand on gagne, il n'y a pas de place pour la rancoeur".

C'est donc lui ce soir qui aura la très lourde tâche de faire trébucher Nicolas Sarkozy, comme il avait su troubler Jean-Louis Borloo en 2007 et faire perdre 50 sièges de députés à la droite. Excellent orateur, cinglant à loisir et avec un sang-froid reconnu par tous, Laurent Fabius a notamment été invité par France2 pour faire écho à la confrontation Hollande/Juppé au mois de janvier. Mais l'équipe socialiste a toute confiance en son ancien premier ministre qui donnera tout ce qu'il a ce soir, tant il veut prouver sa bonne foi au candidat et ainsi obtenir....le quai d'Orsay.

Si les socialistes ont conscience que l'UMP a déjà trouvé des angles d'attaques, l'un d'entre eux étant sans aucun doute l'inconstance politique de Fabius qui disait NON au traité de 2005, le porte-parole du candidat, Bernard Cazeneuve, fabusien dans l'âme, estime que son ancien mentor est avant tout "une authenticité politique, une capacité d'analyse supérieure, une capacité de confrontation assez forte. C'est de l'expertise, de la courtoisie". Et ce dernier point précisément est un atout, veut-on croire rue de Solférino, devant un candidat de la droite qui perd trop souvent ses nerfs.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb