France Politique

Présidentielle : Nicolas Sarkozy lance une énième tentative de séduction des français.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Jean-Claude Contausse/Le Monde

A l'occasion de son passage dans l'émission Des paroles et des actes, Nicolas Sarkozy nous a livré une nouvell version de lui-même, plus humain, plus proche des français. Pas sûr que cela suffise à relancer la magie de 2007.

Comment séduire un électorat qui le rejette depuis quatre ans maintenant ? Le défi est de taille pour ce passionné de la compétition, cet homme qui vit pour le défi et éprouve un amour grisant du pouvoir. Vivant actuellement la semaine qui déterminera sa victoire ou sa défaite, et alors que plus personne, même dans son propre camp, ne le voit rempiler à l’Elysée, Nicolas Sarkozy engage une nouvelle opération séduction des français avec cette fois-ci pour credo « je suis un homme comme les autres, je n’ai pas fait l’ENA, le pouvoir m’a changé, s’il vous plait réélisez-moi ».

Ce n’est pas la première fois que le président sortant nous fait le coup du « j’ai changé, je me suis présidentialisé ». Cette opération dure en fait depuis quatre ans, depuis sa chute spectaculaire dans les sondages, mais n’a apparemment toujours pas imprimé dans l’opinion publique qui reste accrochée à des clichés indélébiles : le Fouquet’s, le yacht Bolloré, les Ray-Ban, le feuilleton Cécilia/Carla ou encore le « cass’toi povr con ! », tragiques pour son image.

Hier soir sur France 2 Nicolas Sarkozy a offert une prestation contrastée, stressé au départ, agressif contre Laurent Fabius et les journalistes qui osaient le contredire, lui le monarque tout puissant, narcissique à l’extrême mais moins outrancier que lors de ses discours de campagne. On ressort de cette émission indigné devant la bassesse de ses attaques envers Laurent Fabius et François Hollande, inquiet par ses nouvelles propositions sur l’immigration qui sont probablement inconstitutionnelles et quasiment copié-collé des propositions de Marine Le Pen, et dérouté par un personnage qui n’a visiblement pas pris la mesure du désamour qu’éprouvent les français à son égard, lui qui pense que pic d’audience équivaut à pic électoral. Qui lui expliquera que parmi ceux qui regardent, très nombreux sont ceux qui sont contre lui et cherchent dans ses messes cathodiques des munitions pour l’attaquer ?

Qu’il s’humanise au début de l’émission, en expliquant que le Fouquet’s, mais c’est la faute de Cécilia, et que lui aussi a souffert avec son divorce, reprenant avec brio les arguments développés par Catherine Nay dans son dernier livre sur lui ; qu’il la joue présidentiel en déclarant en avoir assez des polémiques sur le halal (ce que personne ne croit vu que c’est lui et son fidèle Claude Guéant qui ont repris le sujet en fin de semaine dernière) ou qu’il la joue sniper fou, la magie ne prend décidément plus. Dimanche, le meeting de Villepinte sera son dernier et unique sursaut pour rallumer la flamme avec les français. Il faudrait un éclair pour que celle-ci revive…







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Valois

07/03/2012 12:12

Tant de complaisance envers lui-même rappelle cette pensée de Pascal : "Le moi est haïssable."

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

07/03/2012 12:12

Tant de complaisance envers lui-même rappelle cette pensée de Pascal : "Le moi est haïssable."

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb