France Politique

Présidentielle : Alain Juppé vient se jeter dans la bataille électorale.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Alors qu'il ne décolle pas dans les sondages et est donné comme le perdant de cette élection présidentielle, Nicolas Sarkozy pourrait bien être aidé dans ce naufrage par son ancien ennemi, Alain Juppé.

Le ministre des affaires étrangères n’aime décidément pas la tournure que prend la campagne présidentielle de son poulain, dont il espère bien être le prochain Premier Ministre en cas de victoire de l’UMP, aussi, il a décidé de se jeter dans le bain de la présidentielle et d’y peser de tout son poids, en infléchissant la campagne dans le sens d’une droite bien plus modérée.

Réagissant à la polémique sur le halal lancée par Marine Le Pen et reprise au bond par Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, qu’il estime être en privé « une connerie », Alain Juppé veut réorienter les débats sur la crise économique et les solutions à y apporter, sujet qu’il estime être davantage favorable à la droite. Aussi, il va reprendre l’offensive pour faire entendre sa voix et faire plaisir à tous ceux qui espéraient fut un temps que ce soit lui leur candidat à la présidentielle, tel un Alain Lambert qui, par dépit partit du côté de François Bayrou.

Pour peser de tout son poids dans la campagne de la droite, le ministre a réuni hier soir une quarantaine de députés de la droite modérée et humaniste pour discuter de cela justement, car il conscient que beaucoup de députés paniquent à l’idée de voir une possible victoire de la gauche en mai et juin prochains. Demain, il accordera une interview au Figaro pour exprimer justement cette droite modérée et recadrer le débat, et dimanche à Villepinte il prononcera un discours, pour lequel il a bataillé ferme auprès de l’équipe de campagne.

Alain Juppé possède un poids moral indéniable auprès de son parti et de la droite en général, et si ses relations avec Nicolas Sarkozy furent loin d’être faciles jusqu’à son arrivée au Gouvernement, aujourd’hui il est pleinement impliqué dans la campagne qui se joue, ce qui peut se révéler être un très bon atout pour un candidat en perte de vitesse et qui n’arrive pas à redynamiser sa campagne. Alain Juppé peut-il cependant briser le cordon Buisson-Peltier-Guéant-Hortefeux qui entoure Nicolas Sarkozy pour lui imposer une ligne plus humaniste et moins extrême-droite ? Rien n’est moins sûr dans la mesure où le président sortant est obsédé par la perspective d’un 21 avril à l’envers à ses dépens. S’il réussit cependant, ce sera une bouffée d’air salutaire pour la campagne et la hauteur des débats.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb